DOSSIER : Commissions municipales

Commission municipale Culture – Sport - Compte-rendu

Lundi 7 juin 2021 - 11h

Commission municipale Culture – Sport

Compte-rendu

Commission en présence de Monsieur le Maire, Monsieur Antrop, Madame Fabrigat, Madame Beaudry, Madame Botasso, Madame Maah, Madame Tomas, Monsieur Bitbol, Monsieur Pirroni, Monsieur Covin, Monsieur Huleux, Monsieur Quinion, Monsieur Caulay, DGS, Monsieur Beaudry, CST, Monsieur Jedrezak.

Absents : Monsieur Lafleur, Monsieur Ikhenache, Monsieur Le Meur.

Monsieur le Maire commence la réunion sur le sport. Point sur les subventions accordées aux clubs : toutes les subventions demandées ont été accordées, c’était justifié.

Une association sportive (le foot) pose des problèmes à la municipalité : pourtant, elle a eu les subventions qu’elle demandait. Ses membres réclament des travaux au stade. Ces travaux sont très onéreux ! De plus, en ce moment, l’association n’entretient pas bien les lieux… Les résultats du club ne sont pas bons, alors que les joueurs ont un terrain superbe, le terrain secondaire sera refait.  

Rappel que dans un an ou deux, un stade accolé au collège pourra éventuellement être construit…

Monsieur Caulay prend la parole : on vient d‘obtenir un accord de principe d’inscription dans le programme FAC du Département (subventions). Ils nous demandent de déterminer l’ensemble des actions.  

Monsieur le Maire rappelle qu’il est nécessaire, avant toute chose, de signer l’achat du terrain zone Garmatex (aujourd’hui à Épamarne)… Le dossier est chez le notaire mais la signature tarde.

Il évoque ensuite le chantier Guy-Drut : la nuit dernière, l’entreprise a été victime d’un cambriolage sur place. Tout le matériel a été volé. Un arrêt des travaux de deux ou trois jours supplémentaires est donc à prévoir.

Il parle également du projet de stand de tir : projet bien entamé et bien parti. L’équipement aura un niveau régional : on pourra donc accueillir des compétitions de bon niveau.

M. Antrop précise qu’il y aura 10 postes de tir à 10 mètres en intérieur, en extérieur il y aura 25 et 50 mètres. On sera la seule commune de Marne-la-Vallée à être aussi bien équipée : on pourra donc « site d’entrainement olympique » pour les Jeux de 2024.

A ce propos, le Maire demande le nombre de mètres manquant pour pouvoir prétende à l’organisation de compétitions nationales.

Élodie Tomas évoque, elle, le dojo de Jacques-Anquetil.

Monsieur Caulay explique sur ce sujet que la Ville a été obligée de relancer un marché car la première consultation n’avait obtenu qu’une seule candidature. La nouvelle consultation est en cours. Il faudra compter 200 000 euros.

M. Antrop parle ensuite des tennis : on a lancé une étude pour transformer les terrains actuels en terrains de terre battue (pas couverts). Pour 2022 c’est envisageable, le dossier est en cours de finalisation. On sera sur quelque chose de pérenne, qui ne bougera pas avec le temps. Il faudra juste refaire un petit apport de terre (peu coûteux) tous les 5 ans. On ne pourra pas envisager des terrains couverts : pas assez de place pour avoir deux terrains couverts, et on ne peut pas se contenter d’un seul… On reste donc sur deux terrains extérieurs.

Monsieur le Maire lance l’idée de la création d’un terrain couvert sur la zone Garmatex, vers le futur stade du collège : car la demande est là !

M. Antrop précise que le sport pour adulte sera de nouveau possible en intérieur dès mercredi 9 juin avec des restrictions : 2 mètres entre les gens et pas de contacts (difficile pour le judo).

Fabrice Beaudry prend la parole pour annoncer que le chantier Guy-Drut devrait se terminer fin juillet au lieu de fin juin : l’entreprise paie des indemnités de retard tous les jours. Au stade Dominique-Rocheteau : le terrain d’honneur est désormais pourvu de leds, chantier terminé. Le stabilisé avait été pourvu précédemment. Tout le stade Rocheteau est donc équipé à 100%.

Pour le futur city stade à l’ancien emplacement du CLAEM Malnoue 2 : les enrobés seront effectués la semaine prochaine et le city stade sera sur le budget 2022.

M. le Maire demande s’il y a des questions…

M. Huleux s’interroge sur le nombre d’Émerainvillois intéressés par le tir.

Jean-Marc Antrop annonce : 100 personnes. Sur les jeunes, cette activité aura beaucoup de succès. Mais il est clair qu’il y aura des non-Émerainvillois, c’est le cas pour tous les clubs sportifs.

M. le Maire pense que c’est justement parce qu’il y aura un bel équipement qu’il y aura un engouement, comme pour le club de basket ou le cyclisme il y a quelques années.

Jean-Marc Antrop précise que la fédération de tir donnera une subvention de 80 000 euros, sur un projet de 300 000 euros, ce n’est pas anodin.

Le Maire rappelle que les projets sportifs sont financés en grande partie dans le cadre du FAC, le Fonds d’actions  du Département. À priori, les subventions (de la Région également) seront relativement importantes.

M. Caulay précise que la base au Département c’est 600 000 euros, avec un bonus éventuel (compte tenu de la reconstruction du collège) d’un million, mais dans la limite d’un financement à 70% de subventionnements publics.

M. Huleux demande si la Ville a étudié la possibilité d’adjoindre une salle des fêtes à un éventuel court de tennis couvert. M. Huleux a vu dans plusieurs villes ce genre d’association (un court qui se transforme en salle).

M. le Maire fait le lien avec le projet Guy-Drut.

Jean-Marc Antrop précise que le projet Guy-Drut, c’est la construction d’une scène à côté d’un gymnase : ça ne sera jamais une salle des fêtes. 

M. le Maire précise sa pensée en expliquant que Guy-Drut accueillera des fêtes des écoles, les vœux du Maire etc.

Jean-Marc Antrop répond que la salle ne pourra en revanche pas être louée à des particuliers pour anniversaires, mariages, baptêmes etc. Pour les manifestations citées plus haut, la jauge sera de 700 personnes.

M. le Maire estime que cette jauge est très appropriée à Émerainville car on n’arrivera jamais à des évènements avec plus de 700 spectateurs.

M. le Maire propose ensuite de parler de la culture.

Jean-Marc Antrop explique qu’en 2021, 4 résidences théâtrales ont été organisées. En 2022, deux nouvelles résidences sont prévues : la première proposera un spectacle sur l’histoire et la personnalité d’Akhenaton, et la seconde reviendra sur le numéro de l’émission Apostrophe consacrée à Marguerite Duras  qui a fait de Bernard Pivot, la figure de proue de la critique littéraire française dans les années 80. L’idée sera de rejouer cette fameuse interview de Duras par Pivot.

M. le Maire salue l’initiative : ces spectacles s’annoncent de grande qualité, d’un très bon niveau.

Jean-Marc Antrop précise : pour Akhenaton, résidence en mars/avril 2022 avec une sortie de résidence pour les élèves de 4e et 3e, un vendredi après-midi. Pour Duras : sortie de résidence un vendredi soir, sur invitation, à St-Exupéry.

Madame Fabrigat demande si des actions d’été sont prévues en lien avec l’Agglo.

Jean-Marc Antrop rappelle que depuis longtemps, la Ville fait entrer des initiatives de l’Agglo dans ses dispositifs. Le Festival par Has’Art de l’Agglo passera par exemple sur Émeu Plage le 8 juillet. La ferme du Buisson devait prendre contact avec nous (pour faire un festival hors les murs), mais ça n’a pas été le cas…

Il annonce que la Ville est revenue dans l’évènement Agglo Le Printemps du Jazz. Par ailleurs, un gros projet musical est en train de se mettre en place avec l’école Bois d’Émery et l’enseignant M. Pontvianne, avec aussi un studio d’enregistrement  monté sur la commune par un ancien élève de St-Ex (qui vient d’avoir son diplôme d’ingé son). Les écoliers vont enregistrer une maquette. C’est un beau projet. Une radio web au sein de l’école Bois d’Émery est aussi envisagée à plus long terme.

Les inscriptions aux activités redémarrent dès maintenant. Pour rattraper la « période Covid-19 », St-Exupéry a établi une grille de remboursements : personne ne sera lésée.

Au rayon musiques : on a embauché un nouveau professeur de batterie disponible tous les jours. Un nouveau bassiste aussi est arrivé (ex-bassiste de Tonton David).

Trois dispositifs ont été renforcés en animations : Émerainville plage, le troc et puces (et forum) du 4 septembre et la fête de la nature le 18 septembre. Septembre sera festif.

Jean-Marc Antrop annonce qu’il faudra bientôt se poser la question du baptême de la nouvelle scène à Guy-Drut : il opte pour Le petit gymnase.

Monsieur le Maire rappelle que la cérémonie du 18-Juin aura lieu à 18h cette année, place de l’Europe.

Monsieur Huleux demande si la Mairie pourrait éventuellement donner des préconisations de gestion aux associations par rapport à leurs non-fournitures de services pendant le confinement. Faut-il mener une politique d’avoirs ou de remboursements ?

Jean-Marc Antrop répond qu’il communique avec les associations (il les reçoit d’ailleurs la semaine prochaine). Ils en discutent déjà et en discuterons encore. 

Monsieur le Maire précise que l’on peut préconiser, mais pas ordonner dans ce domaine. Et à priori, il n’y pas de mécontentement particulier dans les associations, les choses se sont bien passées dans ce domaine.

Élodie Tomas précise que l’ASE section natation rembourse. Ils ont prévu de revoir leurs tarifs pour l’année prochaine en prévision éventuelle d’un nouveau confinement pour éviter que le problème se reproduise. Donc peut-être une facturation au cours… À voir.

Monsieur le Maire demande s’il y a d’autres questions : réponse non. La séance est levée.

 

Retour à liste des courriers