DOSSIER : Sécurité

Lettre à M. BARTHELEMY (17/04/07)

Date du document : 17 Avril 2007

Monsieur Jacques BARTHELEMY
Préfet de Seine et Marne

77010 MELUN Cedex
EMERAINVILLE, le 17 avril 2007

Monsieur le Préfet,

Après l’agression par 5 délinquants du Clos d’Emery, de deux policiers municipaux, agression qui aurait pu y être fatale à Madame FOURNAUD, les menaces et les intimidations sont désormais quasi quotidiennes.

Le mercredi 11 et le jeudi 12 avril 2007, des policiers municipaux à bord de leur voiture de service, ont été contraints de forcer le passage face à de nombreux jeunes qui voulaient manifestement immobiliser le véhicule dans le but de s’en prendre aux occupants.

Nous avons à faire face à une tentative de création de zone de non droit dans le Clos d’Emery, où plus aucun service public ne pourra pénétrer et qui sert déjà actuellement de base arrière et de refuge à tout délinquant poursuivi par la police.

Comme le Clos d’Emery est situé le long de la gare d’Emerainville/Pontault Combault, les principales victimes sont les usagers de la SNCF qui vont ou reviennent de leur travail.

Cette affaire prend des proportions gigantesques, provoque le départ de nombreuses familles vers des cieux plus cléments comme viennent de le faire plusieurs élus dont certains ont été victimes de coups et blessures simplement parce qu’il étaient élus.

Je sais bien évidemment que les problèmes de sécurité ne sont pas la particularité d’Emerainville, mais l’impact dans notre commune est beaucoup plus important qu’ailleurs compte tenu du nombre d’habitants concernés (4000 habitants dans le bourg, dont 400 environ au Clos d’Emery).

Il n’est naturellement pas dans mon propos de considérer que tous les habitants du Clos d’Emery sont des délinquants, mais la solidarité de quartier, de culture, de religion fait que les délinquants qui se réfugient au Clos, non seulement ne sont jamais dénoncés, mais sont protégés par leur communauté.

Depuis 1995, l’ensemble de l’équipe municipale n’a cessé d’œuvrer dans 4 directions :

- la prévention est à Emerainville au moins égale à tout ce qui peut se faire dans le Val Maubuée
- la répression : nous avons créé un service de police municipale qui travaille en parfaite collaboration avec la police nationale et qui donne entière satisfaction, mais pour lequel nous avons de plus en plus de difficulté à recruter compte tenu des conditions « particulières » de travail

- la création fin avril 2007, d’un système de vidéo surveillance qui, espérons-nous entraînera une diminution sensible de la délinquance dans les endroits stratégiques, mais qui déplacera certainement les problèmes.

- une recherche d’appartements pour permettre aux familles polygames soucieuses de respecter la loi. Ce serait la mesure la plus efficace, mais elle n’a jamais été développée par suite de manque de logements sociaux et quels que soient les interlocuteurs qui nous ont été conseillés (GIP HABITAT, etc.. )

Je suis contraint de constater que non seulement aucun logement ne nous est proposé, mais que pire encore, certaines familles polygames ont été proposées par la Préfecture pour des logements sur la commune !

Par contre, lorsqu’une opération de décohabitation a pu être réalisée par la mairie (qui a dû quelquefois acheter des appartements hors de la commune), les résultats ont été très positifs immédiatement (meilleure intégration de la famille dans la société française, diminution de la délinquance sur Emerainville, etc…)


Vous comprendrez sans doute qu’il est difficile, dans ces conditions, de ne pas baisser les bras d’autant que les faits présentés ne concernent que des personnes résidant officiellement sur le territoire français et non celles qui, réfugiées au Clos d’Emery, n’ont aucun papier.

Pour conclure, et compte tenu de la gravité de la situation, je ne peux que renouveler ma demande d’autorisation d’équiper les policiers municipaux de flash ball afin d’éviter qu’un accident encore plus grave ne se produise.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de ma considération distinguée.


Le Maire,

Alain KELYOR