DOSSIER : Sécurité

Lettre à M. RICART (28/06/03)

Date du document : 28 Juin 2003

Monsieur Michel RICART
Président du SAN DU VAL MAUBEE

77200 TORCY
N/REF. AK/CM

Emerainville, le 28 juin 2003


Monsieur le Président,

J’ai regretté la teneur de votre lettre recommandée en date du 24 juin 2003. Je n’ai jamais souhaité nuire à quiconque et je me suis contenté d’écrire ce que j’avais constaté par le passé.

Etant l’un de vos lecteurs assidus (lettre du Maire de Lognes, lettre du SAN), je ne me rappelle pas avoir pris connaissance d’un de vos articles « grand public » sur le nombre effectif des policiers au commissariat de Noisiel.

Les courriers que vous avez joints à votre lettre objet de ma réponse, n’ont pas été publiés et sont restés confidentiels.

Je remarque par ailleurs qu’ils sont au nombre de 2 et tous de mars 2000, ce qui, vous l’avouerez est nettement insuffisant compte-tenu de la gravité de la situation. Je ne pense pas que mes constatations soient à ce point risibles car elles sont fondées et portent sur l’insécurité, phénomène gravisssime.

Les français, en 2002, ne s’y sont pas trompés et ont sanctionné les hommes politiques qui ont, soit nié, soit traité avec désinvolture le phénomène de sécurité qui ne sera résolu qu’en augmentant le nombre de policiers, de personnel judiciaires et leurs moyens matériels.

Je profite de la présente pour constater à nouveau que, dans la lettre du Maire de Lognes de mai 2003, N° 88, vous nous indiquez …………….qu’il faut financer les retraites.

Je pense, là aussi, que vous n’avez jamais rendu cette constatation publique entre 1997 et 2002. Peut être avez vous écrit « confidentiellement » sur le sujet, peut être penserez vous qu’en le dénonçant, je cherche à vous nuire.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Le Maire,

Alain KELYOR