DOSSIER : Sécurité

Lettre à M. VACHEZ (26/11/98)

Date du document : 26 Novembre 1998

Monsieur Daniel VACHEZ
Député de Seine et Marne
Hôtel de ville

77186 NOISIEL

N/REF. AK/CM

Emerainville, le 26 novembre 1998

Monsieur le Député,

J’ai bien reçu votre courrier du 9 novembre m’informant des actions engagées en Seine et Marne, au travers, entre autres choses, des contrats locaux de sécurité.

Votre lettre a retenu toute mon attention et si je note avec satisfaction les différentes dispositions prévues sur le département, elle m’apparaît néanmoins comme un catalogue de bonnes volontés.

Ma qualité de Maire m’autorise à ne me soucier que de la sécurité des Emerainvillois et malheureusement je suis contraint de constater que ces nouvelles mesures n’apporteront aucune amélioration aux problèmes que nous rencontrons sur la ville, puisqu’aucune force de police nouvelle ne paraît être envisagée. Pire, un policier national affecté à l’îlotage serait remplacé par un ADS.

D’autre part, je pense que le sens de mon courrier vous a échappé car je n’ai nullement plaidé la défense du transport individuel.

Vous connaissez tout comme moi les reproches que les automobilistes opposent à la RATP ou à la SNCF : retard, mauvaise qualité des conditions de transports, manque de lignes, etc... Si l’on ajoute les problèmes engendrés par les grèves, il est certain que les automobilistes auront beaucoup de mal à entendre les arguments de Madame VOYNET.

Je ne vois pas en quoi ces éléments vous surprennent et sont en contradiction avec notre opposition à l’élargissement de la RN 104 qui créerait des nuisances supplémentaires aux Emerainvillois qui s’estiment suffisamment bien lotis à ce niveau avec l’autoroute A4, l’aérodrome, la Francilienne et les camps de gens du voyage, déchetterie de Noisy le Grand, etc... !

Par contre, je me félicite de la convergence de nos points de vue quant à l’amélioration et le développement des transports en commun et je vous remercie de bien vouloir me faire connaître l’avancement des actions que vous entreprenez pour la commune d’Emerainville.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’expression de mes sentiments distingués.

Le Maire,

Alain KELYOR