DOSSIER : Divers

Lettre à Mme BACHELOT (04/06/09)

Date du document : 04 Juin 2009

Madame Roselyne BACHELOT
Ministre de la Santé et des Sports
Ministère de la Santé et des Sports
14, avenue Duquesne

75700 Paris

 

Emerainville, le 4 juin 2009

 

 

Madame le Ministre,

Il y a à peine quelques semaines, l’équipe municipale d’Emerainville et moi-même avons découvert avec stupeur que le Tour de France traverserait notre commune le 26 juillet prochain.

Cet évènement extrêmement médiatique est certes fort apprécié des Français, mais je tenais à vous faire part du mécontentement que cette annonce a provoqué au sein du Conseil municipal que j’ai l’honneur de présider.

Nous avons appris par la même occasion que nous étions responsables des moyens de sécurité mis en œuvre lors du passage des cyclistes. Or, pour notre malheur, le territoire de la commune concerné est imposant, mais les finances d’une commune de 7000 habitants extrêmement restreintes.

En effet, vous ignorez sans doute le coût exorbitant qui incombera aux villes traversées par cette manifestation : barrières en nombre impressionnant (que nous ne possédons pas),  personnel rémunéré en heures supplémentaires du dimanche, etc…

En raison de la baisse des aides de l’état, notamment en matière de dotation globale, nous avons dû, pour 2009, annuler un grand nombre de manifestations festives que les finances communales ne pouvaient plus supporter.
 
Il n’est nullement dans mon propos de politiser le débat, bien au contraire. Je soutiens totalement l’action gouvernementale dans sa manière de gérer la crise que nous traversons.

Cela exige des sacrifices, une gestion hyper rigoureuse des finances communales et des décisions impopulaires que nous assumons pleinement.

Vous comprendrez donc aisément qu’il est extrêmement choquant, dans cette période d’économies poussées à l’extrême, de constater que le budget communal (voté alors que nous ignorions tout de l’organisation de cet évènement) va être amputé de manière conséquente pour permettre à une association commerciale de faire des bénéfices.

Il semble anormal que les organisateurs du Tour de France (seuls bénéficiaires des retombées financières) transfèrent leurs responsabilités et les dépenses qu’ils engagent sur des élus qui, dans le cas d’espèces, servent de boucs émissaires en cas d’incident.

Je vous prie de croire, Madame le Ministre, en l’expression de ma considération la plus respectueuse.

 

Le Maire,

Alain KELYOR