DOSSIER : Collège

Lettre à M. EBLE (13/10/04)

Date du document : 13 Octobre 2004

Monsieur Vincent EBLE
Président du Conseil Général
Hôtel du département

77010 MELUN Cédex

N/REF ; AK/CM
Emerainville, le 13 octobre 2004

Monsieur le Président,

J’ai bien reçu votre courrier du 30 septembre (parvenu en mairie d’Emerainville le 7 octobre) en réponse à ma lettre du 24 août concernant le manque d’entretien du collège.

Votre courrier appelle de ma part les remarques suivantes :

1°) entretien des espaces verts
Vous m’indiquez que cette mission relève des compétences du chef d’établissement et que vous demandez à Madame LAUTIER de remédier à la situation.
Il semblerait néanmoins, d’après les renseignements qui me sont parvenus que le personnel chargé de réaliser ces travaux soit en vacances pendant l’été, c’est à dire pendant la période où la végétation prolifère !
Il est bien évident qu’aujourd’hui, la croissance est moins rapide et les besoins sont nettement inférieurs à ceux des mois de juillet et aout ;

2°) clôture du collège
Vous m’indiquez le phénomène est dû à des éléments extérieurs. J’envie votre réseau d’information car en ce qui me concerne, je n’en ai nullement la certitude et je ne crois pas que quiconque puisse se prévaloir de détenir la vérité en la matière.

A titre d’exemple, la semaine dernière, en pleine journée, des passants ont signalé à la Police Municipale que des jeunes étaient dans le collège, avec un chien qu’ils excitaient sur les passants. A l’arrivée des forces de police le terrain était désert, mais il est plus inquiétant de constater qu’aucun des occupants des logements de fonction sur place, y compris le concierge, n’avait entendu ou vu quoi que ce soit.

Cette clôture est délabrée depuis de nombreux mois et il est bien évident qu’au fil du temps elle est de plus en plus détériorée. J’ignore de quand date les derniers travaux mais ils ne semblent pas récents.

Quant à la surveillance des lieux, sachez que la police municipale effectue de très nombreuses rondes aux abords du collège. Par contre, elle n’a jamais été requise par le personnel du collège pour un quelconque problème.

J’ai néanmoins pris bonne note de votre engagement à faire les travaux et j’espère qu’ils seront réalisés rapidement.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Le Maire,

Alain KELYOR