DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. DAURIAC (29/01/02)

Date du document : 29 Janvier 2002

Monsieur Jean-Francis DAURIAC
Conseiller Municipal
Mairie d'Emerainville
77184 EMERAINVILLE

Emerainville, le 29 janvier 2002


LETTRE RECOMMANDEE AVEC AR

Monsieur le Conseiller Municipal,

J’ai pris connaissance de votre courrier du 28 janvier 2002 qui aurait dû m’être adressé et que vous avez cru devoir distribuer dans le public au conseil municipal du même jour.

Cet écrit appelle de ma part les remarques suivantes :

1°) je suis fort surpris qu’une correspondance qui m’est paraît-il adressée mais qui ne m’est pas parvenue, soit au préalable distribuée à de nombreux exemplaires dans la population.

2°) par ma lettre du 10 janvier 2002, je vous informais de mon souci d’annexer la totalité de votre déclaration du 27 décembre 2001 au compte-rendu du conseil de la même date.

Je vous signalais dans ce courrier le souhait de l’administration d’obtenir « au moins les idées principales puisqu’il me semblait que votre déclaration n’avait pas été consignée par écrit auparavant ».En effet, chacun avait pu s’apercevoir que vous n’aviez pas lu un texte préparé, d’où votre impossibilité de le remettre le même soir au secrétariat de séance.

Vous comprendrez donc ma surprise et celle de tous les élus de la majorité municipale, en découvrant hier 28 janvier, « la déclaration de l’opposition du 27 décembre » parmi les tracts distribués ! Il est difficile de ne pas comprendre que ce texte a été rédigé APRES le conseil et APRES votre déclaration publique. Ce texte n’est qu’une adaptation de circonstance de votre discours.

Je vous rappelle que les compte-rendus de conseils municipaux ne sont pas la reprise mot pour mot des débats, ce qui serait impossible devant l’absence de moyens techniques d’enregistrement.
Ils sont rédigés par le l’élu occupant le poste de secrétaire de séance et les deux représentants de l’administration présents au conseil.
Enfin, ce compte-rendu a été approuvé par 23 conseillers municipaux.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le Conseiller Municipal, l’expression de mes sentiments distingués.


Le Maire,

Alain KELYOR


PS : j’espère que la présente vous parviendra, car j’ai déjà en ma possession deux lettres recommandées avec AR qui vous ont été adressées et qui m’ont été retournées avec la mention « non réclamée ».