DOSSIER : Presse

Lettre au Parisien (15/12/05 - 2)

Date du document : 15 Décembre 2005

Monsieur le Rédacteur en Chef Le Parisien
53, rue de la crèche

77100 MEAUX

Emerainville, le 15 décembre 2005

Monsieur le Rédacteur en Chef,

Je vous prie de trouver ci-joint copie du courrier que j'adresse ce Jour à Madame CLORIS, concernant l'article paru dans votre quotidien le 14 décembre, sous sa plume, à propos du Taser

Permettez moi tout d'abord de m'étonner que votre journal consacre 2 articles, à un mois d'intervalle, sur le même sujet, mais diamétralement opposés.

Je pense que les arguments qui y sont développés vous permettraient de faire paraître un 3ème article plus proche de la réalité, sans toutefois trop y croire

En effet, je vous rappelle mon courrier recommandé du 15 novembre, par lequel Je vous demandais de publier un droit de réponse après votre parution intitulée « Emerainville la mairie incendiée », auquel je n'ai pas même reçu une réponse

Vous comprendrez aisément un certain agacement de ma part de constater que régulièrement, la commune d'Emerainville « bénéficie » d'articles tendant à la discréditer aux yeux des lecteurs de votre journal

On peut, à la rigueur, n'y voir que les effets d'une maladresse ou d'une mauvaise compréhension du sujet abordé lorsqu'il s'agit d'une seule parution

Lorsque les faits se reproduisent et que les rectifications ne sont pas apportées (même celles prévues par la loi) il est logique de s'interroger sur le but poursuivi.

Croyez que je regrette sincèrement cette situation de faits

Vous souhaitant bonne réception de la présente,

Je vous prie de croire, Madame, en l'expression de mes sentiments distingués


Le Maire,


Alain KELYOR