DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Intervention Conseil Municipal du 15 juin 2015

Date du document : 15 Juin 2015

« Mesdames, Messieurs,

Avant de commencer ce conseil j’aimerai faire la déclaration suivante.

Nos oppositions nous reprochent nos modes de prises de décisions et souhaiteraient instaurer, sur notre ville, une démocratie directe qui remplacerait la démocratie représentative.

Nous pensons, pour notre part, que les émerainvillois nous ont élus pour six ans, pour gérer la commune, en fonction d’un programme que nous leur avons présenté.

En conséquence et sauf évènement exceptionnel qui mettrait en péril l’existence même de notre commune et qui nécessiterait, dès lors, l’accord de l’ensemble de la population, nous continuerons à prendre nos décisions selon la même procédure que celle utilisée depuis 1995, date de notre première élection.

Cette méthode de gouvernance semble par ailleurs avoir été appréciée des émerainvillois puisque nous avons été réélus, quatre fois sans interruption et que nous fêtons le 18 juin 2015, nos vingt ans de pouvoir municipal.

Les français aiment la politique, aiment les discours, aiment la polémique mais ce qu’ils adorent réellement ce sont les actions, les réalisations et la tenue des promesses.

Il suffit d’ailleurs de constater la cote de popularité de notre gouvernement et de notre président actuel pour s’apercevoir que le non- respect du programme présenté à la population, (même si au départ il était impossible à réaliser) est un handicap rédhibitoire pour une réélection.

Je vous rappelle, pour mémoire, quelques promesses figurant dans notre programme électoral et qui ont été d’ores et déjà réalisées après un peu plus d’un an de pouvoir :

La résidence, seniors du bourg et celle de Malnoue sont en construction,

La maison de la famille est en activité,

Les impôts locaux n’ont pas augmenté,

Les actions de l’épicerie sociale ont été étendues.

Le changement de périmètre scolaire a été demandé à l’inspection d’académie, pour le collège et les dérogations ne sont pas refusées pour les malnoléens, avant l’obtention de ce changement.

Les T.A.P. ont été réalisés à la satisfaction de tous les utilisateurs

Notre soi-disant incompétence, peut-être comparée à votre inexpérience du pouvoir municipal, et à vos propres compétences qui n’ont jamais été mises en valeur par une action quelconque au service de notre ville.

Vous semblez oublier que certaines mesures impopulaires, que nous sommes contraints de prendre, nous sont imposées par le gouvernement et le Président que vous avez contribué à élire.

Vous nous reprochez de faire payer les Temps d’Activités Périscolaires :

Mais qui a décidé la modification des rythmes scolaires, sans respecter les règles de la démocratie directe et sans se demander ce que feront les enfants après 15h00, alors que leurs parents travaillent.

Vous nous reprochez d’augmenter les prix des services rendus par la commune.

Vous oubliez naturellement et avec une parfaite mauvaise foi, que l’augmentation de ces prestations est due uniquement à la baisse par l’état des dotations qu’il verse aux communes.

Ainsi durant l’enfer sarkozien, nous percevions en 2012, 1 903 472 € alors que sous le paradis socialiste, en 2015 nous ne percevons plus que 1 436 327 €.

N’avoir jamais rien fait est un avantage considérable mais il ne faut pas trop en abuser.

Faire référence en permanence à la tyrannie de la majorité se retourne aisément contre les personnes qui la dénoncent.

A vous entendre et surtout à vous lire car compte tenu de la faiblesse de votre présence à nos instances, nous vous entendons pas beaucoup, la tyrannie que nous exerçons à Emerainville, serait scandaleuse et illégale.

Mais alors que dire de notre gouvernement et Président actuel qui en cas d’élection anticipée ne ferait sans doute même pas le très faible score que vous avez fait aux dernières élections municipales.

Je vous remercie de votre attention.