DOSSIER : Discours

Discours des voeux du maire - 2013

Date du document : 15 Janvier 2013

VŒUX 2013

Je vous remercie d’être venus si nombreux à cette sympathique cérémonie des vœux et je sais que vous ne vous êtes déplacés ce soir que pour entendre mon discours.

Je n’aurais pour ma part pas voulu vous priver de ce plaisir incommensurable, d’autant plus que l’année prochaine, je ne pourrai pas m’adresser à vous pour cause de campagne électorale.

Emerainville a souvent été comparée  à un village gaulois, résistant envers et contre tout au pessimisme général et isolé dans un monde de romains habillés tout de rose

Il est hors de question de faire mentir cette renommée,  dont nous sommes fiers, et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas aborder les sujets qui fâchent comme l’ont fait récemment, (avec humour par ailleurs) le front de gauche et le parti communiste.

Je n’évoquerai donc pas ce soir :

- Le matraquage fiscal,

- La baisse du pouvoir d’achat qui en résulte,

- Le chômage qui augmente avec la fermeture des entreprises,

- L’exode de nos cerveaux et de nos chefs d’industrie,

même si tout cela a obligatoirement une influence sur la gestion de notre petite commune.

Il est vrai qu’être dans l’opposition permet de faire des promesses alléchantes, qui, dès qu’elles sont confrontées à la réalité, se révèlent impossibles à tenir.

Ainsi, les propositions de quelques illuminés qui voulaient autrefois

- nous faire vivre autrement,

- faire baisser la production nationale,

- abandonner toute activité industrielle

- et  travailler 25 h par semaine,

ont disparu.

Pour en revenir à Emerainville, notre cité a récemment été classée « ville riche » (par rapport à quoi, par rapport à qui ?) par l’administration centrale,

Je sais que la statistique est la première des sciences inexactes, mais j’aimerais connaître les critères utilisés pour ce classement, comme j’aimerais connaitre comment notre ville peut perdre chaque année des habitants dans les calculs de l’INSEE ?

Même si  je n’ai pas fait l’ENA,  ma connaissance de la réalité Emerainvilloise me  prouve  chaque jour le contraire.

Quoiqu’il en soit, Emerainville, tente par tous les moyens dont elle dispose de protéger sa population,  et de l’aider dans toute la mesure du possible.

 Sur le plan de la sécurité :

Nous assistons à une diminution globale de l’insécurité  à Emerainville, due en partie au système de vidéo protection et à l’action de la  police municipale

Pour l’avenir, nous attendons les subventions promises qui nous permettront d’installer une vingtaine de caméras supplémentaires notamment sur Malnoue.

Le montant de ces subventions fond comme neige au soleil, au fur et à mesure que le temps passe, et si l’Etat fait durer le plaisir encore un an ou deux il y a fort à parier que ces aides seront réduites à néant.

Mais « diminution de l’insécurité » ne veut pas dire « sécurité totale » :

Le  poste de police qui doit se situer place St Just devrait enfin être créé en 2013. Il permettra de lutter contre les occupations des parties communes des immeubles, contre les inscriptions murales,  contre les nuisances sonores et contre les dealers qui exercent leur activité  au vu et au su de tout le monde.

A propos nous avons retrouvé le renne illuminé qui nous a été volé, il y a peu. Sans rien nous dire il avait émigré à Champ

Au bourg comme au hameau, ces délinquants sont connus de la police municipale et de la police nationale et je me demande ce qu’il faut qu’ils fassent pour que la justice les punisse enfin sérieusement.

Si nos résultats sont  très satisfaisants sur le plan de  la sécurité,  nous sommes malheureusement  désarmés pour lutter contre les infractions commises à la périphérie de notre ville, infractions  qui pourrissent la vie de nos habitants  

Ainsi  le Hameau subit des coupures à répétition,  de télévision, de téléphone et d’internet dues à des vols de fils de cuivre  à Champs.

Ces actes de délinquance sont inadmissibles dans un Etat de droit (mais sommes nous encore dans un Etat de droit ?), comme est inadmissible l’installation illégale de gens du voyage sur la plaine de  Gibraltar et maintenant tout aussi illégalement, l’installation sauvage de Roms sur la même plaine et dans le quartier de la gare, en lisière de Roissy en Brie.

Pour les gens du voyage, nos demandes qui datent de 1995 ont été enfin partiellement acceptées !

Le maire de Champs, notre conseiller général,  qui depuis plus de 25 ans refusait de prendre un arrêté interdisant les stationnements sauvages sur cette plaine, s’est enfin exécuté en juillet 2012. 

Le SAN a cessé, à cette date,  de fournir l’eau potable et d’entretenir le camp.

et l’EPAMARNE, établissement propriétaire du terrain,  (qui installe des entreprises et ensuite se désintéresse de leur environnement) a demandé l’expulsion des intrus.

Les Roms posent par contre un tout autre problème et  il y a fort à parier que dans ces conditions,  nombre d’entreprises vont quitter notre territoire pour se retrouver sous des cieux plus cléments….. en Russie, par exemple.

Je regrette que la politique industrielle soit de la compétence exclusive du SAN, (donc aujourd’hui de la communauté d’agglomération). Donnez des compétences économiques à des élus qui détestent les entreprises,  on peut être certain du résultat.

 Sur le plan de l’emploi

Le service municipal de l’emploi est particulièrement efficace et travaille en collaboration avec la Chambre de Commerce de Seine et Marne dont les locaux se situent dans notre ville.

En 2012, 21% des  inscrits dans nos services, ont trouvé du travail,  pourcentage  nettement supérieur à celui enregistré par tous les dispositifs mis en place par l’Etat.

Il est vrai que nous avons compris depuis très longtemps qu’il convenait d’avoir avec les entreprises privées (seules capables de réduire le chômage en France)  des rapports cordiaux et constructifs.

A Emerainville, nous ne sommes pas habités par la haine du chef d’entreprise (qu’il ait réussi ou pas) et  nous faisons nôtre,  ce proverbe chinois :

« Quand les riches maigrissent, les pauvres meurent de faim ».

L’emploi ne sera pas sauvé par des contrats aidés, (même si à court terme ils ont une certaine utilité). Ces contrats financés par nos impôts  augmentent encore le nombre de personnes travaillant dans nos administrations, et il me vient en mémoire la phrase suivante  d’un humoriste :

« La France est un pur sang monté par un jockey obèse, notre administration tentaculaire qui se prend pour le cheval ».

J’ajoute pour ma part, et pour les turfistes,  que depuis peu le jockey a encore pris du poids, qu’il est devenu aveugle,  que  le cheval a maigri et qu’il frise aujourd’hui l’anorexie

 Sur le plan fiscal

Le budget 2013 est terminé et si le taux de la taxe foncière est inchangé, celui de la taxe d’habitation est diminué de 1 point (il passe de 11,5 à 10,5 %).

Cette réduction d’impôt, certes modeste, mais à services municipaux identiques,  prouve la bonne gestion de notre commune et l’envie  de la municipalité de faire profiter les habitants des résultats financiers.

Mais attention, dans l’avenir et si les communes continuent à être étranglées par un Etat désargenté, il se pourrait que des augmentations d’impôts locaux apparaissent.

Cependant, tout ce qui est pris ne sera plus à prendre.(comme disait ma grand-mère)

Je vous rappelle que le taux de notre taxe d’habitation est le plus bas du val Maubuée. Il s’élevait l’année dernière  à 11,5 % contre 17,95 à Torcy et à Champs, 17,12 à Noisiel, 17,10 à Lognes, pour prendre des villes voisines et dépendant de la même intercommunalité.

 Sur le plan du pouvoir d’achat et de la solidarité

Nous multiplions, dans le cadre de la solidarité municipale, les aides sociales, les aides aux étudiants, les aides aux handicapés,  les sorties familiales

Nous avons créé un poste de médiateur de rue

L’épicerie sociale et la friperie ont  permis cette année à un grand nombre d’Emerainvillois en difficultés de se nourrir et de se vêtir convenablement.

 Mais en dehors de ces points, une commune doit aussi gérer : 

Ses écoles, ses cantines, ses centres d’accueil, ses centres de loisirs et, spécificité emerainvilloise, son  temps de midi, qui assure gratuitement aux enfants des activités sportives et culturelles

380 enfants sont inscrits en maternelle, et 542 en élémentaire.

Nous sommes une ville jeune et chaque année, des classes nouvelles sont ouvertes.

Les activités du temps de midi prennent en charge 808 enfants en moyenne par jour, nos centres de loisirs 140/jour et nos centres d’accueil 250/j

Pour l’avenir, il semble que les rythmes scolaires pourront être  modifiés à partir de septembre 2013 mais ils le seront obligatoirement en septembre 2014.

En toute hypothèse, nous attendrons de connaitre l’avis des principaux intéressés avant de prendre toute décision, car  tout est flou dans le dispositif qui nous a été  présenté à l’exception d’une chose : le financement sera supporté pas les communes.

Quant à nos crèches, nos  bébés sont accueillis dans 5 structures financées par la mairie, dont une associative, une en délégation et 3 en gestion municipale.

 L’environnement

Notre agenda 21 (plan d’actions pour le XXIème  siècle qui propose de construire un monde plus équitable et plus responsable), date de 1997 et ses actions ont fait  l’objet du moins en ce qui concerne le volet environnement, d’une parution sur le site internet de la ville.

Pour 2013, il est prévu notamment :

- la relance des ateliers de l’agenda qui n’ont pas connu il faut le reconnaitre un enthousiasme débordant de la part de la population.

- l’extension du potager

- la mise en place d’un chantier international jeune

- une étude thermographique de la commune

- la création d’ambassadeurs de la réserve naturelle volontaire qui je l’espère deviendra un jour une réserve naturelle régionale

 Le secteur associatif :

1717 personnes dont 1029 Emerainvillois sont inscrites dans les associations d’Emerainville (soit plus de 20 % de la population)

Plus de 1000 personnes sont inscrites au centre social, culturel et sportif St Exupéry qui, chaque année, propose de nouvelles activités et de nouveaux spectacles en direction des adultes ou des enfants.

Je tiens par exemple à signaler le succès grandissant d’Emerainville plage

Comme ces chiffres le démontrent,  nous pouvons  affirmer que notre politique culturelle et sportive est  une réussite, même si parfois,  de-ci de-là, et périodiquement,  différentes personnalités du monde politique local  expriment des réserves sur des réalités qu’elles ignorent. 

 Les services techniques

Ils gèrent, selon des plannings pluriannuels,

- l’entretien des bâtiments,

- l’éclairage public (en 2013, la transformation de la moyenne tension en basse tension permettra de résoudre le problème récurrent des coupures d’électricité de l’éclairage public au hameau),

- les voiries (de nombreuses réfections de trottoirs et de nombreux parkings devraient être réalisés durant l’année à venir)

Toutes les actions concernant ces domaines ont un cout très important

Ainsi pour 2012 :

Pour les travaux de voirie :                                            :        1 400 000 €

Le Maire que je suis,  demande instamment à tous les décideurs de Bruxelles ou de Paris de cesser de créer de nouvelles normes, ou alors de prendre à leur compte la charge financière correspondante.

Pour exemple rien que le respect de toutes les  mises aux normes nouvelles  coûterait pour Emerainville : 3 000 000 €  soit 3 années d’investissements, ou 1/3   de notre budget de fonctionnement.

Cherchez l’erreur….

- Pour les bâtiments :                                                                          460 000 €

- Pour la création de  parkings (création non prévue lors de l’urbanisation de notre ville) mais rendue obligatoire par la simple application du  code de la route :                                                      290 000 € en 2012 et 420 000 € en 2013

Il me semble là aussi trop aisé de ne pas construire des places de stationnement en nombre suffisant, puis de menacer de contraventions ceux qui garent leur véhicule  comme ils le peuvent.

La collectivité locale concernée peut se désintéresser de ce sujet ou prendre comme nous le faisons le coût  de la construction des aires de stationnement à sa charge

Nos pouvoirs publics sont contre la voiture, et tout est fait pour empoisonner la vie des automobilistes, pour les racketter, mais tous nos gouvernants pleurent devant le recul de notre industrie automobile et la diminution de ses  ventes

J’avoue ne pas comprendre.

 La communication

Nous avons opté pour une communication qui préserve notre environnement, nos arbres, nos forêts et qui, de ce fait, condamne le papier.

Ce choix est également justifié par des raisons économiques.

A ce jour, nous avons à notre disposition,

- le site de la ville qui peut être consulté à tout moment,

- le Lien qui est distribué tous les mois,  mais qui peut être reçu par mail,

- la newsletter en français (en anglais, il s’agit de la lettre d’informations) que vous pouvez obtenir en vous inscrivant sur le site de la mairie.

A tout cela s’ajoute les kakémonos, les panneaux électroniques, etc….

 Sur le plan de l’urbanisme

Mon équipe et moi-même voulons préserver votre qualité de vie et  respecter le plan d’urbanisme qui refuse désormais toute construction sur Emerainville (à l’exception de deux ou trois petits terrains isolés sur lesquels seule une maison peut être édifiée).

Depuis 1995 nous n’avons pas changé notre vision d’Emerainville qui doit demeurer, dans notre esprit, une petite ville de 8 000 à 9000 habitants  et être partie intégrante du poumon vert de l’est parisien.

Toutes nos actions sont allées en ce sens.

Cette ligne directrice est sans doute l’un des motifs de notre opposition à l’intercommunalité qui s’est transformée en décembre en communauté d’agglomération ce qui va lui donner encore plus de pouvoir.

Dans les années à venir il conviendra de se battre pour faire respecter les droits de notre commune et ne pas accepter, par exemple, des immeubles que certains d’entre nous,  (heureusement pas aux affaires),  nomment « conviviaux » et qui détruiront à coup sur le caractère de notre ville.

Mais tout cela dépendra de vos votes en 2014

Qu’il me soit permis avant d’en terminer de présenter mes remerciements au personnel municipal que j’apprécie grandement (même si je vitupère contre le régime spécial des fonctionnaires) sans qui rien de toutes ces réalisations n’auraient pu se faire et sans qui tous ces projets demeureraient lettre morte.

Après vous avoir faire savoir que l’ensemble des élus majoritaires a décidé à l’unanimité d’être heureux dans les années à venir parce que c’est bon pour la santé, ces mêmes élus vous souhaitent par mon intermédiaire une bonne année 2013 pour vous et pour  tous vos proches.