DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. DAURIAC (23/08/07)

Date du document : 23 Août 2007

Monsieur Jean-Francis DAURIAC
Conseiller Municipal
Mairie d'Emerainville
77184 EMERAINVILLE

Emerainville, le 23 aout 2007

Monsieur le Conseiller Municipal,

J'ai lu de nouveau le courrier du 06 aout 2007 que je vous ai adressé en réponse à vos interventions lors du dernier conseil municipal.

Je n'ai pas décelé dans cette réponse la moindre trace de mépris envers l'opposition municipale, ni envers quiconque, mais permettez-moi de défendre mes idées, et la conception qui est mienne d'une opposition municipale sérieuse et efficace.

Vous ne faites que diaboliser votre adversaire en l'accusant sans preuve et en renonçant à tout débat sur des sujets concrets.

Pour répondre à votre lettre du 30 Juillet 2007 (voir ci-dessous) qui faisait suite à ma lettre du 06 aout 2007 (???????)

1 -Cette lettre figurera sur le site internet d'Emerainville rubrique « courrier du Maire », thème « opposition »

2 -Pour votre adresse personnelle, que vous me demandez de ne pas faire figurer Sur le site Internet, je pense qu'elle n'a rien de secret mais j'accèderai à votre désir, et vous adresserai dorénavant tous vos courriers en Mairie en espérant que vous viendrez les chercher régulièrement et pas tous les mois à l'occasion d'un conseil municipal.
Je me permets toutefois de vous faire remarquer que les documents de type « circulaires » que Vous distribuez dans les boîtes à lettres des Emerainvillois, indiquant vos téléphone portable et adresse personnels, ne pouvaient pas me laisser supposer que vous tentiez de dissimuler vos coordonnées aux administrés (ci-joint copie dudit document)

3 -Le règlement intérieur du conseil municipal a été adopté à la majorité en début de mandat et s'impose à tous. Je vous saurais gré de bien vouloir respecter les décisions prises démocratiquement même si elles ne vous conviennent pas.

4 -je désespère de vous faire comprendre le principe des finances communales mais sans doute ne suis-je pas un bon pédagogue. Je ne peux donc que vous répéter

-que les investissements ont été prévus sur le BP 2007 (voté en 12 décembre 2006),
-qu'ils sont financés par des emprunts (eux aussi prévus sur le BP 2007), ces emprunts étant réalisés le plus tard possible dans l'année afin de limiter au maximum le montant des intérêts.

5 -je ne décide pas des instances dans lesquelles la présence de l'opposition est nécessaire, et je m'en remets pour cela au code général des collectivités locales, Article 2121-22, qui stipule :
« Dans les communes de plus de 3500 habitants, la composition des différentes commissions, y compris la commission d'appel d'offres, et les bureaux d'adjudications, doit respecter le principe de la représentation proportionnelle pour permettre l'expression pluraliste des élus au sein de l'assemblée communale »

En refusant d'appliquer ce texte, et donc en refusant toute participation aux commissions communales :

-Vous refusez l'expression pluraliste des élus au sein du conseil municipal
-vous vous êtes coupé totalement des réalités économiques, financières, sociales etc. . -Vous avez réduit la démocratie locale à des invectives, à des procès d'intention à des attaques personnelles
-Vous avez pendant plus de 6 ans trahis vos électeurs

Croyez que je le regrette.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Conseiller Municipal, l'expression de mes sentiments distingués.

Le Maire,
Alain KELYOR

PS : Cette lettre ne me paraît pas comporter des passages ou des termes :méprisants et je vous demande de la considérer comme entrant dans le débat démocratie que deux élus en désaccord doivent avoir.

 


Lettre de M.Dauriac

Groupe des conseillers municipaux, « Bien Vivre a Emerainville Malnoue »
Emerainville, Emerainville, Lundi 30 Juillet 2007

Jean-Francis Dauriac,
Conseiller Municipal
A
Monsieur le Maire d'Emerainville


( Copie pour information
Me M.Delhomme, Avocat au barreau de Paris

Monsieur le Sous Préfet de l'arrondissement

Envoi recommandé avec accusé de réception

Objet: Réponse à votre lettre du 6 Août 2007
Référence: Autorisation d'emprunt votée au conseil municipal du 30 juillet 2007
Pièces jointes: Votre lettre du 6 Août, notre déclaration au Conseil Municipal du 30 juillet
2007, votre délibération sur les autorisations d'emprunts

Monsieur le Maire

Je vous remercie de votre courrier abondant notamment de votre lettre du 6 aout 2007 qui fait suite a notre Intervention au conseil municipal du 30 Juillet 2007.

Bien que selon le vieil adage, la quantité ne vaut aucunement « qualité », je décide exceptionnellement de vous répondre en regrettant le mépris constant que révèlent vos écrits officiels ou officieux, signés ou anonymes, pour toutes celles et ceux qui ne sont ni vos partisans, ni vos obligés.

Et, dans la mesure où vous rendez publiques les lettres que vous m'adressez, je vous demanderai, conformément à la loi, que vous semblez très souvent ignorer

1/ de publier la présente réponse selon les mêmes formes sur le site de la Mairie

2/ de retirer mon adresse personnelle, et donc celle de ma famille, de tous les courriers y figurant et m'étant destinés,

Comme à l'accoutumé, vous esquivez les vraies questions pour vous adonner à vos activités favorites: la démagogie, la polémique et la provocation.

Ainsi, nos interventions portaient sur votre présentation du budget supplémentaire et votre demande d'autorisation d'emprunts pour financer, je cite «..la crèche, l'informatisation
des écoles, l'acquisition de véhicules, la rénovation de la place Saint Just.. » .

1/ J'observe que vous nous reprochez de ne pas vous les envoyer au préalable. D'une part, si tel était le cas, on serait en droit de vous demander à quoi servent les conseils municipaux, et d'autre part, nous ne recevons vos projets de délibérations que 3 à 4 jours avant les réunions.
2/ Leur objet était très clairement de s'étonner que vous fassiez voter une autorisation d'emprunt pour des investissements, soit déjà effectués et/ou en cours de réalisations (crèche, informatisation des écoles), soit qui sont habituellement financés sans recours à l'emprunt (acquisition de véhicules). ..

3/ Chacun peut noter que dans votre réponse, vous reconnaissez implicitement que note Intervention n'était pas dénuée de fondement, puisque vous reconnaissez que l'informatisation des écoles est terminée, que vous ne niez pas que les travaux de la crèche sont en cours, tandis que vous n'apportez aucune réponse sur l'acquisition de véhicules ni sur la nature de la rénovation de la Place Saint Just.

Comme d'habitude, et c'est de bonne guerre, vous critiquez le refus de l'opposition de participer aux instances dans lesquelles vous décidez unilatéralement que sa présence est nécessaire. Et comme d'habitude, d'une part, je vous rappelle que l'opposition a participé à de nombreuses commissions de 1995 à 2000, dans lesquelles la seule information que vous lui apportiez était l'expression renouvelée de votre profond mépris pour ses représentants et par là même pour la démocratie la plus élémentaire. D'autre part, chaque émerainvillois peut consulter le procès verbal du premier conseil municipal de votre dernière mandature et vérifier que c'est bien vous qui avez refusé la main tendue que je vous proposais, vous demandant d'associer l'opposition à toutes les instances dans lesquelles la commune est représentée. J'ajoute que si le travail de votre opposition se mesure au nombres d'attaques et de critiques que vous formulez à son encontre, chacun peut mesurer aisément sa constance et son importance.

Le reste de votre courrier n'est qu'insulte, et je préfère l'ignorer, comme n'était qu'humiliation votre volonté de polémique lors du pot de départ à la retraite de votre collaboratrice madame Chaumont, qui nous a remercié d'avoir répondu favorablement à son invitation et à laquelle nous renouvelons tous nos souhaits de bonne et longue retraite.

Veuillez assurer, monsieur le Maire l'expression de notre profonde détermination.

Pour BVEM
Jean-Francis Dauriac, Conseiller Municipal