DOSSIER : Intercommunalité

Lettre à M.Miguel, Président du SAN (02/07/2012)

Date du document : 02 Juillet 2012

 Monsieur Pierre MIGUEL
Président du SAN
5, place de l’Arche Guédon
77200 TORCY

Emerainville, le 2 juillet 2012

Monsieur le Président,

La teneur de votre  communiqué de presse du 18 juin dernier, m’a profondément étonné et déçu.

Etonné, par son analyse politique sommaire, car écrire « qu’Emerainville vote majoritairement à gauche lors des élections (à l’exception des municipales) » est une évidence connue de tous.

Par contre, écrire que Croissy Beaubourg est dans la même situation consitue une erreur et il suffit de prendre en compte les résultats du 1er tour des législatives pour se rendre compte de l’inexactitude d’une telle information.

Le résultat du 2ème tour s’explique aisément par l’opposition farouche du Maire de Croissy Beaubourg à la candidate UMP.

Depuis 1995, l’équipe que j’ai l’honneur de mener et moi-même avons toujours pensé que le SAN (et la future intercommuncalité qui le remplacera) devaît être une instance de projets et qu’en aucun cas les différentes idéologies politiques ne pouvaient s’affronter dans les débats.

A ma connaissance, le SAN du Val Maubuée est le seul SAN de France ayant écarté de la gouvernance les élus représentant des courants politiques minoritaires.

La Gauche du Val Maubuée étant très certainement l’une des plus sectaires, ces mêmes élus minoritaires ont été écartés de l’EPAMARNE, du SIAM, du Centre Cultuel, etc….

Dans le contexte économique difficile que notre pays traverse, je pense que la Présidence du SAN du Val Maubuée a des actions beaucoup plus importantes à mener que celle qui consiste à faire la promotion de son parti politique.

Pour illustrer mes propos, je tiens à vous citer quelques priorités sur Emerainville :

- nous attendons depuis plusieurs années le commencement des travaux du Pole Gare que le SAN doit réaliser, travaux reportés d’année en année bien qu’inscrits dans le budget de l’intercommunalité.

- nous attendons aussi des améliorations substantielles de la médiathèque construite sur Emerainville par le SAN, qui n’a de « média » que le nom.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments distingués.

Le Maire 

Alain KELYOR