DOSSIER : Les lettres du Maire

Gens du voyage 2 (septembre 2005)

Date du document : 01 Septembre 2005

LA HONTE !
Le 15 septembre, aux alentours de 19 heures, 140 caravanes ont « fait le siège » du Bois de Célie, propriété du Conseil Régional, pour s’y installer.
Le cortège de gens du voyage était si long qu’il provoquait l’arrêt de la circulation de la Francilienne et l’autoroute A4 sur plusieurs dizaines de kilomètres.
Immédiatement, la police municipale a bloqué les entrées, assistée par la suite de plusieurs équipages de police nationale.
Le commissaire de Noisiel, par manque d’effectifs, ne put intervenir efficacement, et il lui fallu négocier avec les gitans qui, dans leur grande bonté, ont promis de ne rester que 10 jours, et peut être même de laisser le terrain propre…
Et après ? Puisque l’on a cédé une fois, pourquoi se gêneraient-ils pour revenir (eux ou d’autres ?)
Je m’interroge sur l’application des droits civil et pénal en France :

  • si vous êtes Africain et polygame, vous pouvez à loisir pratiquer cette forme d’union pourtant interdite dans notre pays, et obtenir tous les avantages sociaux correspondants.
  • Si vous faites partie des gens du voyage, vous pouvez, par la force, vous installer n’importe où et vous pouvez, sans risque de contrôle fiscal, ne pas avoir de sources de revenus (même si vous possédez une voiture haut de gamme et une caravane fort luxueuse)

En France, c’est tous les jours FACHODA, tous les jours, le pouvoir recule devant les marginaux.
Aucune promesse n’est tenue par le pouvoir qu’il ait été de droite ou de gauche. Aucun n’a jamais consacré l’argent nécessaire pour avoir une justice et une police efficaces.
« Construisez une aire de stationnement, et nous nous engageons à supprimer les campements sauvages » disaient-ils. MENSONGE !

Emerainville possède depuis longtemps une aire de ce type (et à quel coût !!!), elle subit aussi un campement sauvage et illégal sur un territoire appartenant à EPAMARNE (Etablissement d’Etat) à Champs, mais en limite de notre commune.
La justice n’a jamais décidé de sa fermeture. UNE HONTE !

C’est vrai, il est plus facile de contrôler un commerçant, de verbaliser un automobiliste (par ailleurs « vache à lait » du fisc).
C’est vrai, il est plus facile d’expulser Monsieur DUPONT-DURANT, sa femme et ses deux gosses, qu’une famille avec 3 femmes et 20 enfants, sous la protection de toutes les associations caritatives
C’est vrai, les classes moyennes sont plus faciles à pressurer que les communautés nomades qu’il ne faut pas déranger dans leurs activités plus ou moins licites
C’est vrai que tout cela coûte très cher, et que les classes moyennes paient, paient, paient encore…….. mais jusqu’à quand ?
La Mairie a fait tout ce qui était en son pouvoir pour minimiser au maximum les nuisances générées par les installations que Malnoue subissait depuis de nombreuses années, dans l’indifférence générale

  • sécurisation de tous les terrains communaux
  • négociations ardues avec les chefs d’entreprises pour qu’ils clôturent les zones industrielles malgré le coût engendré
  • mobilisation immédiate des élus et de la police municipale en cas de tentative d’installation sauvage, etc….
  • procès contre le Préfet pour tenter de faire déménager l’aire illégale de Champs située sur la plaine de Gibraltar, en limite de Malnoue
  • dernièrement, vous avez été informés des démarches entreprises pour manifester notre opposition à l’installation d’une aire sur Noisy le Grand, en limite elle aussi de Malnoue

Nous ne pouvons pas être « la poubelle » de la Seine et Marne et cumuler toutes les nuisances

  • l’aérodrome
  • les bouchons dûs à la Francilienne
  • le bruit de l’autoroute A4
  • la déchetterie de Noisy le Grand
  • et bientôt 3 camps de gitans autour de nos limites !

Nous investissons énormément dans notre environnement et notre cadre de vie. C’est notre richesse. Ne la laissons pas détruire par quelques Enarques du sud du département, plus préoccupés de leur carrière et de leur tranquillité que de la notre !

Je sais qu’il nous sera répondu que la Seine et Marne ne dispose pas d’une aire de grand accueil pour permettre l’installation de plusieurs centaines de caravanes. Sur 514 communes (dont la plupart agricoles) on devrait trouver sans problème si on n’applique pas bêtement des textes qui prévoient que les gitans doivent être installés à proximité des commerces, des autoroutes, etc…
Bien sur, nous continuons et continuerons tant que cela sera nécessaire, à lutter contre tout ce qui serait contraire aux intérêts des Manoléens, mais TROP C’EST TROP.
Aujourd’hui, j’ai besoin de vous.
Puisque seules la force et l’intimidation sont respectées en France, je vous engage à vous mobiliser et à venir en mairie signer la pétition qui sera adressée au Préfet, ou d’appeler mon Secrétariat (0160 05 99 98) si vous ne pouvez pas vous déplacer.