DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. VAN GREVELINGE (01/12/06)

Date du document : 01 Décembre 2006

Monsieur Philippe VAN GREVELINGE
Conseiller Municipal
15, rue de l’Hymne à la Joie

77184 EMERAINVILLE

Emerainville, le 1er décembre 2006-12-01

Monsieur,

La déclaration du groupe de l’opposition (voir ci-dessous) que vous avez lue lors du conseil municipal du 27 novembre 2006, appelle de ma part un certain nombre de réserves :

1 – Je remarque qu’aucun des membres de « Bien Vivre à Emerainville-Malnoue » n’est vraisemblablement autorisé à tenir un discours personnel en l’absence de votre Président de Groupe, et que vous êtes contraints de lire une déclaration qu’il a sans doute lui-même écrite

Pourtant il est de notoriété publique que sous une apparence unitaire, vous êtes profondément divisés sur le plan politique tant national que municipal.

Ecartelés entre vos différents partis, vos différents courants, il est compréhensible que vous n’ayez pas le temps de vous préoccuper de votre commune.


2 - Monsieur VIDAL n’a jamais été (comme aucun membre d’Emerainville au cœur) le porte parole du Maire. Il a été, lors de son discours, le porte parole d’une équipe unie et solidaire.
Cela peut sans doute vous apparaître étrange mais nous fonctionnons comme ça.
Nous vous avons déjà et à plusieurs reprises, signalé cette évidence que seules les 6 élus d’opposition contestent encore au mépris de la réalité.


3 - je vous saurais gré de bien vouloir m’indiquer les passages du discours de Monsieur Vidal que vous jugez « insultants ».
Après une seconde lecture de sa déclaration, je n’y trouve aucune insulte, (sauf à considérer comme insultant le reproche qui vous était adressé de ne rien faire pour la commune).
Mais alors nous ne sommes plus dans le domaine de l’insulte, mais dans celui de la réalité.

Par contre je vous prie de trouver des exemples d’insultes et de contre vérités, relevés dans les tracts de l’opposition municipale

- un Maire indigne de la république), …. qui distille son venin … pour assouvir sa mégalomanie… en plein délire au-dessous du niveau des égouts… un maire qui est obligé de reconnaître publiquement ses mensonges, de rendre compte de son clientélisme, de répondre de ses soutiens politiques d’extrême droite… on sait qu’il a trompé tout le monde… un maire marginalisé, etc.…. (signé Fouad DOGGA le 6/2/06)

- les rapports ambigus du Maire et de l’extrême droite, son élection grâce aux voix du FN (février 2006)

- l’opposition dénonce les irrégularités du maire dans les marchés publics… l’utilisation d’association pour des affaires douteuses … trucage de ses comptes de campagne (janvier 2005)

Etc., etc. ….

Il va de soi qu’en tant qu’ »’homme de progrès » ses calomnies, ses affirmations systématiquement contredites par les faits ne vous choquent pas d’autant plus que vous en êtes, un des responsables.


4 - vous avez été, en votre temps, Vice président du SAN et vous devez vous souvenir du mode de fonctionnement et des compétences de l’intercommunalité.

Vous ne pouvez donc pas ignorer (ou faire semblant d’ignorer) que l’urbanisation (et donc la construction des crèches des 6 villes du Val Maubuée) est de la compétence du SAN

En réaffirmant des contrevérités en permanence, vous ne tenez naturellement aucun compte de cette réalité pas plus du reste que vous ne tenez compte des arguments que j’ai exposés lors du conseil municipal du 23 octobre 2006, arguments dans lesquels j’énumérais d’une manière précise les différents courriers envoyés au SAN pour lui rappeler la nécessité de construire une crèche à Emerainville (la première lettre date du 9 Novembre 2000)

L’intégralité des preuves de nos diligences est à votre disposition en Mairie ou sur le site internet de notre commune mais je sais que vous refuserez de les prendre en compte et que vous vous entêterez à tenter de nous rendre responsables de la carence et de l’imprévision de vos amis politiques du SAN

Quel niveau de mépris pour la population de notre commune, devez vous avoir pour tenter de lui faire « gober » de telles inepties ?

Les emerainvillois ne sont pas des gogos, ils vous jugent, ils constatent vos carences, ils prennent note de vos mensonges, ils vous ont jugés sur votre bilan, lorsque vous aviez en charge les intérêts de notre ville, ils ont de la mémoire et pour cette raison ils vous ont déjà rejeté deux fois


De plus je vous saurais gré de bien vouloir me préciser le sens de la phrase suivante qui figure dans votre déclaration : « Après 11 ans de mandat en tant que Maire, votre bilan en ce domaine est que notre commune compte 311 enfants en maternelle pour 20 places en crèche familiale ». ?

Serai je responsable de la naissance des 311 enfants que vous mentionnez ?

Pourquoi n’avoir retenu, comme comparaison que les places en crèche familiale ?


5 – A propos de la vidéo surveillance, je ne pense pas que rendre responsables les différentes équipes municipales de gauche, qui ont laissé dans le passé (1983-1984) se construire le Clos d’Emery et qui ont accepté la livraison dans notre commune et« clé en main » d’un véritable ghetto, relève de l’insulte.

Je vous encourage vivement à découvrir la définition exacte de ce mot que vous utilisez à tort et à travers et qui vous permet uniquement de rompre toute discussion et d’éviter tout débat.

Affirmer que la gauche municipale est responsable de l’insécurité que notre commune supporte depuis plus de 20 ans après cette erreur d’urbanisation est une vérité et non une insulte

Faire croire que ce problème peut se résoudre totalement en deux mandats (12 ans) est une absurdité.

Nous avons résolu pour partie, le problème que vous avez créé et nous continuerons notre action tant que les Emerainvillois nous accorderont leur confiance.


6 - il est inutile de divaguer sur des problèmes nationaux que vous semblez par ailleurs ne pas mieux connaître que les problèmes communaux.

.Les emerainvillois vous ont élu pour vous occuper de leur ville, faites déjà votre travail.

Je me bornerai, en ma qualité de Maire et donc de « représentant des institutions », de vous préciser que le Ministre de l’Intérieur, n’est pas « Mon » Ministre de l’Intérieur, mais celui de tous les Français (y compris vous-même) et qu’il vous faut de toute urgence réviser vos cours d’instruction civique.

Le raisonnement ci-dessus est naturellement valable pour le Président de la République, le Gouvernement, le Président de la Région Ile de France, le Président du Département de Seine et Marne etc.…


7 – En ce qui concerne le bureau de police nationale, je vous ai déjà répondu et je vous saurais gré de vous rapprocher du Commissaire de police pour qu’il puisse vous confirmer mes explications : « Le poste a été fermé car il n’était pas fonctionnel »

Et naturellement vous êtes parfaitement conscient que cette décision n’est pas de ma compétence, mais de celle de Notre commissaire de police, de Notre préfet, qui ont jugé que le local mis à leur disposition sur ma demande par Notre SAN (dont le président est un de vos amis politique) n’était pas conforme à leurs besoins
La vidéo surveillance ne répond évidemment pas aux mêmes besoins que le poste de police, elle n’a pas la même utilité et je constate que comme toujours, tout en souhaitant une amélioration de la sécurité, la gauche refuse de se doter des moyens pour y parvenir.

Les Emerainvillois qui sont satisfaits à 100 % de leur police municipale (même si vous vous étiez en son temps vigoureusement opposé à sa création, ….. ;mais qu’avez-vous encore écrit comme billevesées sur ce sujet ?), jugeront comme nous, sur pièces, les résultats de la vidéo surveillance et se rappelleront sans doute de vos prises de positions contre ce système.

Vos grandes tirades sur les pseudos restrictions à la liberté qu’induirait un système de vidéo surveillance ne sont que de la poudre aux yeux, pour masquer votre frilosité, votre désir de ne prendre aucune décision, aucune responsabilité et de laisser pourrir la situation car réellement vous êtes plus près du délinquant (à qui vous reconnaissez toutes les excuses possibles) que de la victime

Vous n’avez jamais lutté contre ce fléau que vous avez par idéologie créé, puis laissé prospérer dans notre ville et vous continuer aujourd’hui dans l’opposition à lutter (hypocritement) pour qu’il perdure.

Monsieur le conseiller municipal, la première des libertés c’est de pouvoir se déplacer sans se faire agresser, c’est pouvoir sortir de chez soi sans peur de laisser seules ses proches, c’est pouvoir dormir la nuit sans en être empêcher par des délinquants qui beuglent dehors jusqu’à 4 heure du matin.

La liberté que vous défendez est celles des voyous et non celle des honnêtes gens et il ne faut pas vous étonner qu’avec de telles attitudes le front national soit devenu le premier parti politique dans les banlieues à problèmes.

Il est par ailleurs, réjouissant de constater que vous m’accusez de faire parti de l’extrême droite, d’avoir des accointances avec le front, sans naturellement la moindre preuve, et en complète contradiction avec les faits (ma carte d’adhérent à l’ UMP porte le numéro 02077008088004793….) alors que vous faites tout pour que ce même front grandisse et se fortifie dans notre pays.

C’est sans doute un effet de votre fameux humour


8 – « il est démagogique et outrancier de baisser la taxe d’habitation » déclarez-vous.(sans doute encore de l’humour)

Les contribuables emerainvillois auraient, aimé que les Gouvernements successifs de gauche comme de droite fassent preuve de la même « démagogie » et de la même « outrance » en matière de fiscalité.

Mais je vous rassure, rien ne vous oblige à profiter de cette baisse et vous pouvez, si vous le désirez, remettre au CCAS un chèque d’un montant correspondant à la diminution de la partie communale de la taxe d’habitation.

Votre don et celui de vos amis qui auraient les mêmes scrupules et qui seraient outrés par la baisse de la fiscalité à Emerainville seront les bienvenus.

De plus et heureusement pour vous, votre déception sera atténuée considérablement lorsque vous prendrez connaissance de l’augmentation de la fiscalité du département et de la région, collectivités gérées par vos amis politiques.

Les augmentations qu’ils ont décidées sans doute pour ne pas tomber dans le domaine de l’outrance ou de la démagogie, compensent largement la baisse des impôts communaux

Réjouissez vous donc, pour l’ensemble des collectivités intéressées, le montant total de vos différents chèques sera sensiblement identique à celui de l’année dernière, voire supérieure

Je comprends maintenant, les raisons, (éviter de tomber dans la démagogie et l’outrance,) qui expliquent l’augmentation des taux des impôts communaux, la suppression de l’exonération, pendant 2 ans de la taxe foncière, la fixation au taux maximum de la taxe sur l’électricité etc., toutes mesures fiscales prises pendant vos années de gestion de la commune. (Pour ma part je rajouterai aussi, mauvaise gestion, et recettes fiscales prises comme données d’ajustement de dépenses mal maîtrisées)

J’espère que vous aurez la franchise d’exposer aux Emerainvillois lors des prochaines campagnes municipales, votre amour de la pression fiscale et votre désir d’augmenter immédiatement en cas de victoire aux élections, le taux de la taxe d’habitation.


9 - j’ai suffisamment répondu à vos contre vérités sur votre refus de participer aux Commissions communales. Tout le monde sait que la composition de ces commissions est prévue par la loi (article 2121-22 du CGCT) par le règlement intérieur (article 24) et qu’il est impossible d’y déroger.
Nous devons vous réserver des postes, (et nous l’avons fait). Vous pouvez les refuser (sauf pour la commission d’appel d’offres où vous avez refusé illégalement de participer)

Le débat est clos, votre attitude est inadmissible, et rend la démocratie locale impossible.

Nous avons dans le passé fait partie de l’opposition municipale (1989-1995) et nous avons assisté à l’ensemble des commissions municipales de l’époque sans que nous soyons d’accord sur vos actions (.. aviez-vous un programme ?).

Nous étions ainsi au fait de toutes les questions et nous pouvions argumenter avec la majorité et parfois même faire passer nos idées dans l’intérêt de la commune, sans pour autant cautionner la politique municipale des élus majoritaires.

Il est vrai que nous avons toujours privilégié l’intérêt communal, que nous avons toujours eu le désir d’améliorer la vie des habitants d’Emerainville et pas uniquement l’envie d’être élu à tout prix.


10 - l’épicerie sociale (contrairement à ce que vous déclarez) a été un dossier fort long à monter. Il est dommage que vous n’ayez pas participé à ce projet et que, là encore, vos commentaires reflètent votre ignorance du dossier.

Quant à votre connaissance de notre commune, elle est, elle aussi, discutable, car effectivement une grande partie (sans doute même la majeure partie) des habitants en difficultés à Emerainville, habite le Hameau.

Il est navrant que vous n’en sachiez rien.

Votre présence à la commission Emploi, vie économique action sociale s’impose d’urgence si vous voulez connaître « un peu » la situation des habitants de votre quartier et votre commune


Je conclurai cette longue réponse sur une satisfaction personnelle, car j’ai appris par votre discours que vous étiez capable d’humour, ce dont, je l’avoue, je ne m’étais jamais aperçu.

Salutations

Le Maire,
Alain KELYOR

 


Déclaration du groupe de l'opposition « Bien Vivre à Emerainville Malnoue »

 

Conseil Municipal 27 Novembre 2006

Déclaration du groupe de l'opposition « Bien Vivre à Emerainville Malnoue »

Point 1 de l'ordre du jour: Approbation du compte rendu du dernier conseil municipal (23 Octobre 2006)

Réponse à la Déclaration de Mr Vidal au nom du groupe majoritaire, jointe au compte rendu

Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les conseillers municipaux
Dans une déclaration faîte au nom du groupe de la majorité, Monsieur Vidal s'est une nouvelle fois fait le porte parole de monsieur le Maire en reprenant des arguments pour le moins très contestables et en insultant les élus de l'opposition.

Sur les crèches -Nous continuerons de nous réjouir qu'arrivent enfin sur Emerainville durant les prochains mois et prochaines années quelques places de crèches supplémentaires. Mais vous ne nous empêcherez pas de vous reprocher de n'avoir pas su anticiper, ni répondre aux besoins, qui étaient d'autant plus évidents avec les constructions nouvelles et l'arrivée de nouveaux habitants dans la commune. Les chiffres parlent d'eux¬ mêmes et proviennent de votre propre site Internet: Après 11 ans de mandat en tant que Maire, votre bilan dans ce domaine est que notre commune compte 311 enfants en maternelle pour 20 places en crèche familiale. Et si, comme toujours vous attribuez à d'autres vos propres insuffisances, en l'occurrence aujourd'hui le SAN, vous ne pouvez nier des évidences que tous les émerainvillois peuvent vérifier.

Sur la vidéo surveillance, vous nous ferez encore une fois l'insulte de considérer que nous sommes, comme vous l'écrivez les responsables « historiques de l'insécurité ou de la délinquance » à Emerainville. Mais, sur un plan général nous constatons que c'est vous et vos amis politiques qui avez le pouvoir, et que la sécurité ne s'est pas du tout améliorée ni en France, ni en Seine et Marne, ni à Emerainville. Il nous est alors permis de douter de l'efficacité de vos effets d'annonce, comme de ceux de votre Ministre de l'Intérieur et de vous appeler à un peu de modestie et d'humilité sur un sujet aussi grave. Nous émettons des doutes sur

L’efficacité de la vidéo surveillance, comme sur toutes les restrictions de libertés dont l'efficacité est loin d'être prouvée, si ce n'est pour masquer votre échec. La réalité est qu'à Emerainville le bureau de police nationale a disparu et que les dépenses que vous engagez pour le compenser proviennent de l'argent des contribuables.

Sur la fiscalité, nous estimons en effet qu'il est démagogique et outrancier de baisser à ce point la taxe d'habitation pour faire payer aux 65% de propriétaires de la commune la taxe foncière la plus forte de tout le département.

Sur notre participation aux commissions: Vous nous reprochez une nouvelle fois de ne pas faire votre travail et de ne pas participer aux commissions. Une nouvelle fois, nous vous rappelons que d'une part, l'opposition n'a pas à cautionner votre action; il serait curieux qu'après avoir contesté votre programme, nous vous aidions à le mettre en oeuvre. D'autre part nous vous rappelons que c'est vous qui avez refusé la proposition de l'opposition, de participer à toutes les instances municipales comme en atteste le compte rendu du premier conseil municipal. Quant à vous faire des propositions, monsieur le Maire, si vous manquez d'idées, patientez jusqu'aux prochaines élections et nous ne manquerons pas de vous en donner quelques unes.

Sur l'épicerie sociale- Nous avons enfin pris bonne note de la surprise de Noël que représente votre décision récente et soudaine, de créer une épicerie sociale à Malnoue. Nous ne doutons pas que c'est après une large consultation des habitants, mais nous nous étonnons un peu du choix de ce quartier. Est-ce à Malnoue que se trouvent la majorité des habitants en difficulté de la commune ?

Quant aux insultes et attaques personnelles... Mr Vidal et vous-mêmes nous y avez tellement habitués à travers vos tracts de l'ULEM, que nous ne les relèverons pas. Et nous prenons avec beaucoup d'humour vos déclarations récentes visant à vous faire passer pour de pauvres victimes.