DOSSIER : Dossier Prix de l'eau à Emerainville

Lettre à M. RICART (02/01/07)

Date du document : 02 Janvier 2007

Monsieur Michel RICART
Président
SAN
5, rue de l’arche Guédon
TORCY - 77207 MARNE LA VALLEE CEDEX 1

Emerainville le 2 janvier 2007

Monsieur le Président,

Lors du dernier conseil syndical, nous avons voté contre, une délibération concernant la gestion de l’eau, au motif qu’aucun représentant de notre ville n’a été nommé au SIAM pour y défendre les intérêts de sa commune.

La plus élémentaire démocratie, le principe même de l’intercommunalité, (une communauté de coopération et de projets), ne sont pas respectés au Val Maubuée.

Et que dire du mépris pour les votes des électeurs de notre ville qui ont eu l’impudence d’élire un conseil municipal qui n’est pas du courant politique dominant au SAN depuis plus de 20 ans ?

En effet, à plusieurs reprises et sur notre demande, les motifs de cette mise à l’écart nous ont été présentés comme étant politiques.

Cet « argument » nous est opposé à chaque question que nous soulevons.

Ainsi vous nous avez déjà affirmé que :

- Le budget est avant tout un acte politique qui ne supporte pas l’analyse comptable,

- Le rapport de la Chambre Régionale de la Cour des Comptes qui dénonce la gestion du SAN est, lui aussi, un rapport comptable qui ne tient aucun compte des aspects politiques etc..

Comme nous ne voyons qu’un rapport très lointain entre la politique et la rédaction d’un contrat de délégation d’un service public (duquel résulte dans le cas d’espèce, le prix de l’eau), nous avons demandé à un cabinet spécialisé une étude que nous vous avons communiquée par courrier en date du 23 décembre 2002.

A ce jour nous n’avons reçu aucune réponse (sans doute pour des raisons politiques)

Je vous rappelle les conclusions de ce rapport (qui date de décembre 2001) :

« Aucun contrôle sérieux ne peut être effectué sur les prix (de l’eau), le prestataire de service ne communiquant pas les éléments chiffrés avec un niveau de détail suffisant »

Lui demandez vous ?

Il est de la responsabilité du délégant de contrôler l’équilibre financier d’une délégation de service public.

Notre étude datant de 2001, je vous saurai gré de me faire connaître les modifications qui seraient survenues depuis cette date et peut être de répondre enfin à mon courrier.

Je vous prie d’agréer Monsieur le Président, l’assurance de mes salutations distinguées.

Le Maire,
Alain KELYOR

PS : contrairement à vos dires lors du dernier conseil syndical, la mairie d’Emerainville n’a jamais reçu de plaquettes sur « l’eau et l’assainissement » avant ce jour, date à laquelle une vingtaine de documents intitulés « le Val Maubuée au fil de l’eau », datés d’avril 2006 nous sont parvenus.
Bien que très intéressantes, ces plaquettes ne traitent absolument pas du prix du m3 d’eau