DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. DAURIAC (10/08/06)

Date du document : 10 Juin 2006

Monsieur Jean-Francis DAURIAC
Président du Groupe d’Opposition Municipale
Mairie d'Emerainville
77184 EMERAINVILLE

Emerainville, le 10 aout 2006


Monsieur le conseiller municipal,

Comme vous le savez, l’équipe municipale majoritaire a voté le changement de nom de la place Mendés France qui est devenue depuis le dernier conseil municipal, la Place de l’Europe.

Il va sans dire, que cette décision n’a pas pour but comme vous semblez le craindre de supprimer dans notre cité le nom d’une personnalité politique figurant au Panthéon socialiste, (les rues d’Emerainville ne manquent pas de tels noms inconnus par ailleurs de la population), mais d’ouvrir notre ville à la modernité et au futur.

L’Europe n’étant ni de gauche, ni de droite, ce changement ne peut être considéré comme un acte de politique politicienne ce qui n’était évidemment pas le cas lorsqu’en 1984, une municipalité de gauche a transformé la place de l’Eglise en Place Mendès France. (Sans pour autant s’attirer les foudres des autorités catholiques)

Pourtant, vous conviendrez avec moi, que le rôle de l’Eglise dans l’histoire de notre pays et du monde n’est pas comparable avec les conséquences des 6 mois de passage « aux affaires » du député socialiste.

Les élus majoritaires sont par ailleurs, las de vos remarques incessantes et souvent hors de propos sur l’honnêteté des hommes politiques qui ne sont pas de votre courant de pensée.

Durant ces 25 dernières années, la gauche et la droite ont tour à tour exercé le pouvoir et un observateur objectif a pu constater que :

- Certains hommes politiques ont un passé qu’il convient de ne pas examiner à la loupe (Je trouve pour ma part savoureux d’avoir eu un Président de la République, -un socialiste-, titulaire de la Francisque)

- Les « affaires » ont sali les deux camps (Mnef, sang contaminé, fausses factures, salaires fictifs, financement illégal des partis politiques…etc)

Aucun des deux camps ne peut jouer « les vierges effarouchées » et chacun devrait plutôt s’employer à extirper ses mauvais éléments.

Bien sûr, votre sectarisme ne vous permet pas de prendre en compte la réalité de ces constatations et vous enferme dans un manichéisme regrettable.

Votre refus du changement de nom de l’ancienne place de l’Eglise, et votre proposition ironique de débaptiser la halle des sports Guy Drut en est une preuve supplémentaire.

L’espace sportif de Malnoue, a été consacré à un sportif, à un médaillé olympique seine et marnais, et non pas à un homme politique.

Par contre, à Emerainville, il me parait invraisemblable, que (comme vous le faites vous-même), des personnes qui critiquent ouvertement notre hymne national au motif qu’il serait barbare et sanguinaire, aient accepté de baptiser une « place St Just », et une « rue des tricoteuses ».

Je vous renvoie à vos manuels d’histoire pour plus de précisions, et je vous prie d’agréer, Monsieur le conseiller municipal, mes salutations.

Le Maire,

Alain KELYOR