DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. DOGGA (27/03/06)

Date du document : 27 Mars 2006

Monsieur Fouad DOGGA
Responsable du PS
d’Emerainville

Emerainville le 27 mars 2006

Monsieur,

Que de redites dans votre dernière lettre du parti Socialiste ! (voir ci-dessous)

Nous n’avons jamais caché et même nous vous l’avons confirmé à plusieurs reprises :

Oui l’ULEM a pour président Pierre Parizia et comme trésorier Didier VIDAL.

Oui le Maire fait partie de cette association

Oui l’ULEM n’a jamais eu de procès avec qui que ce soit

Oui le Maire est UMP et oui Monsieur DAURIAC a été déchu de sa qualité de membre dirigeant du PS départemental

Mais cela n’a jamais été un scoop pour les Emerainvillois


Oui les attaques contre le Maire sont scandaleuses et inadmissibles et nous n’y répondrons pas afin de ne pas concourir à l’abaissement du niveau du débat politique

Oui l’opposition ne fait rien à Emerainville et vous ne pouvez pas le justifier seulement en claironnant qu’elle est l’opposition.

Le PS ne siège-t-il pas à l’Assemblée Nationale ? Ce grand parti ne participe-t-il pas aux commissions dans cette assemblée, au Sénat etc ?….il est pourtant dans l’opposition

Les élus d’Emerainville majoritaires sont présents à toutes les commissions du San, comme ils étaient présents aux commissions municipales lorsqu’ils étaient minoritaires dans notre ville

Non les conseillers municipaux majoritaires ne sont pas démobilisés. Depuis 1995, un conseil municipal a lieu pratiquement tous les mois et le quorum a toujours été réuni.
Ceci n’était pas le cas du temps des équipes précédentes (1 an après le début de leur mandat) et ceci n’est pas le cas au SAN actuellement.

Non l’urbanisme que nous avons aujourd’hui n’est pas du au SAN, ni à nos prédécesseurs, mais aux associatifs de l’époque qui ont lutté contre les projets proposés par l’EPAMARNE. Elle est due aussi à l’équipe actuelle qui a « stoppé », dés son arrivée, des projets de construction de deux immeubles HLM sur Malnoue, mais qui n’a pas pu, compte tenu de l’avancement du dossier, refuser l’immeuble Emmaüs rue d’Emery….au grand dam des riverains.
Tous ces projets avaient naturellement été négociés et préparés dans le plus grand secret par l’ancienne équipe et au mépris de toutes les promesses faites aux habitants.


Oui, la seule réalisation que nous devons aux socialiste locaux : c’est le clos d’Emery

Votre seule chance de faire passer vos sornettes, réside dans le fait que les habitants de notre ville ne demeuraient pas pour la plupart à Emerainville lors de ces évènements et que vous pouvez affirmer n’importe quoi.

Mais ils doivent quand même se poser la question suivante : pourquoi l’urbanisme à Emerainville et à Croissy (les deux villes de droite) est il d’une qualité supérieure aux autres villes gérées par la gauche dans le Val Maubuée ?

 


Non nous ne sommes pas d’accord lorsqu’une assistante maternelle se permet d’insulter en public le Maire et de le traiter comme vous l’avouez de c…La loi n’est pas non plus d’accord et l’assistante maternelle a eu bien de la chance car sans une erreur de procédure….

Elle est désormais, et c’est l’essentiel, beaucoup plus réservée dans ses propos


Non, le Maire n’habite pas le Loiret, mais même si c’était le cas, cela lui est personnel et cela ne serait pas illégal. Il suffit, pour se présenter à une élection communale, d’y avoir un domicile et d’y payer des impôts.


Non le Maire ne se cache pas derrières ses colistiers et vous n’avez pas du suivre les derniers évènements pour écrire de telles contre vérités

Oui trois des principales critiques de l’opposition ont été détruites récemment :

- Les procédures des marchés publics sont régulières (lettre du Sous Préfet à Monsieur DAURIAC en date du 02 mars 2006)

- Les budgets sont sincères et la commune bien gérée (analyse du Trésorerie principale sur les comptes de 2004)

- Toutes les dénonciations que vos amis ont faites sur les occupants des logements appartenant à la mairie ont fait long feu et n’ont donné lieu à aucune observation des autorités saisies

Oui comme vous, nous en « attendons de bien bonne avant la fin des mandats »

Oui, nous attendons une explication du vote de vos amis qui refusent la baisse de la taxe d’habitation et de la taxe sur le foncier non bâti pour 2006

Pour conclure vous comprendrez que nous ne vous fassions pas l’honneur d’un tract de réponse, les sujets que vous développez commençant sérieusement à lasser la population.

Nous nous contenterons de publier sur le site de la maire la présente lettre accompagnée de votre tract.

 


Lettre du PS

Lundi 06 Février 2006
Le PS répond au Maire et à l'Ulem

LA LETTRE DU PARTI SOCIALISTE- Mars 2006

« Nous nous excusons auprès de tous les républicains et démocrates de nous abaisser quelque peu, en répondant au Maire. Mais il n’est plus possible de le laisser calomnier impunément, ni attaquer aussi bassement. Le PS se doit d’être un relais national, de préparer une alternative au niveau local. Mais il se doit aussi de dénoncer l’inacceptable ». Par Fouad Dogga, Responsable du Parti Socialiste à Emerainville .

Réponse au Maire Alain Kelyor, et à ses corbeaux….. Février 2006/ Le maire Alain Kelyor et ses acolytes nous abreuvent encore de leurs tracts indignes (Ulem, Emerainville au cœur, après Germaine, et beaucoup d’autres rumeurs et manipulations…) alliant désinformations, contrevérités et attaques personnelles. Toujours anonymes. Et comme chaque effort mérite salaire, nous ne laisserons désormais plus rien passer…
1. Tout d’abord, qui se cache derrière l’ULEM (le torchon jaune) ? L’ULEM est le nom de la liste sur laquelle Alain Kélyor s’est fait élire maire en 1995. Déclarée en Préfecture en association, elle est officiellement présidée par Mr Parizia, Maire adjoint, et a comme trésorier Mr Vidal, conseiller municipal délégué.
2. Un Maire « spécialisé » dans attaques personnelles et diffamatoires : Les « anciens » d’ Emerainville ne peuvent que saluer la constance du Maire dans ses attaques « ignobles »contre tous ceux, avec ou contre lui, qui osent le critiquer ou le dérangent. Il le faisait contre les anciens Maires Pierre ANDRIEU et d'Yvon MAGAGNOSC qu’il a traînés dans la boue et discrédité de façon ignoble. Puis en utilisant, par la suite des jeux de mots plus que douteux sur les noms de familles de certains de ses opposants, salissant non seulement les intéressés, mais aussi leurs femme et enfants qui portent le même nom. Ou en encore relevant que tel autre opposant membre d’une association de parents d’élèves « avait un quotient intellectuel plus élevé que celui d’un calamar ». En multipliant les procès en diffamation aux frais de la commune (et tous perdus) contre une ancienne assistante maternelle qui aurait osée le traiter de « c…. », Ou contre Jean-Francis Dauriac qui en est déjà au deuxième.
3. Les attaques systématiques contre Jean-Francis Dauriac : On n’attaque que ce qui existe et fait peur….Ils ont essayé de le faire passer pour « un politicien parachuté, qui repartirait comme il est venu », ou encore affirmant « qu’il n’habitait pas la commune ». Candidat deux fois aux élections cantonales, une fois aux municipales, le coup du « parachutage » ne marche plus. Il nous a ensuite dit qu’il n’habitait plus la commune Il est vrai qu’il a quitté le bourg et habite Malnoue. Mais d’une part, ce n’est pas un crime et d’autre part, il habite lui dans la commune. Or, en lisant l’Ulem entre les lignes, on apprend que le Maire, quant à lui, habiterait dans le Loiret ? Ça, c’est une nouvelle…un vrai scoop. Jean-Francis Dauriac, a au moins le courage depuis plusieurs années de critiquer l’action du Maire, de s’y opposer publiquement. La capacité de le contredire et de lui tenir tête. Celle de supporter plus que d’autres ses attaques ignobles et au-dessous de la ceinture. Ce n’est pas donné à tout le monde et peu s’y risquent.
4. Les attaques contre l’opposition municipale: …qui « ne fait et ne propose jamais rien » et ne participe pas aux « commissions » et serait même devenue une « section du KGB ». Depuis quand, l’opposition devrait travailler à appliquer une politique, qu’elle a dénoncé et combattu aux élections ? On imagine mal au niveau national, l’opposition actuelle appliquer la politique du Gouvernement de MM Villepin et Sarkozy. Quant à « proposer », même s’il est vrai que le Maire manque d’idées, il ne manquerait plus que ce soit ses opposants qui lui en fournissent. Ça viendra en son temps Un peu de patience Monsieur Kelyor. Enfin, participer aux commissions ne sert strictement à rien avec vous, dont on connaît maintenant les affinités extrémistes. Un Maire qui n’a que mépris vis-à-vis de la démocratie, vis à vis de tous ceux qui osent la moindre critique. Les membres de son opposition qui ont osé participer à quelques commissions peuvent et ne manqueront pas témoigner de leur mascarade et de dire avec quel mépris ils étaient traités. Ne vous en déplaise, l’opposition est bien là pour s’opposer, et constituer un contre pouvoir, qui est une garantie donnée par la loi aux citoyens. : Et il lui faut un sacré courage pour tolérer ce qui se passe dans cette mairie, supporter les humiliations et attaques d’un Maire, indigne de la République, qui se cache toujours derrière l’anonymat et ses colistiers pour distiller son venin et assouvir sa mégalomanie. Quant à ne « rien faire », l’opposition a au moins le mérite de participer au Conseil Municipal, ce qui n’est pas le cas de très nombreux conseillers municipaux, de la majorité, qui y viennent de moins en moins. Là encore, on les comprend.
5. L’histoire de « l’arroseur arrosé, qui ose jouer la victime » En bon copieur de ses amis d’extrême droite, voilà qu’ ‘Alain Kelyor veut à présent, se faire passer pour une victime ? Il traite maintenant son opposition de « section du KGB » qui utiliseraient l’administration, fiscale pour provoquer des contrôles fiscaux enquêter sur ses adjoints… Les pauvres. On est en plein délire et bien au-dessous du niveau des égouts. Tout d’abord, ce sont les amis du Maire (Sarkozy et les autres…), qui dirigent actuellement tous les Ministères et disposent des moyens d’investigations. Et ce serait faire beaucoup d’honneur à la Gauche d’Emerainville , que de la créditer d’un tel pouvoir d’influence. Ensuite c’est le Maire lui-même qui donne le bâton pour se faire battre. Lui, qui en séance publique du conseil municipal ose jurer que l’architecte qui rafle presque tous les travaux de la commune ne travaille pas pour lui à titre privé…. Pour finalement reconnaître la séance suivante, qu’il avait oublié « qu’il l’avait fait au moins à deux reprises, et notamment pour sa maison dans le Loiret (sic) ». Comme si cela n’avait aucun importance…Mais pour qui nous prend-il ? Il oublie aussi que tout citoyen peut se faire communiquer en Mairie les demandes de permis de construire. Inutile pour cela d’avoir beaucoup de relations. C’est bien, encore lui, qui écrit, en engageant l’ensemble de ses colistiers, que « les colonisés n’étaient pas prêts à la décolonisation….. Et que ce sont les contribuables français et européens qui paient la facture » (sic). Personne dans ses rangs n’ose protester. Et ce serait une attaque personnelle que de réagir ? C’est bien lui qui attribue avec des critères, qui refuse de révéler les logements de la ville dans l’ancien Parc « Rhône Poulenc » Affaire personnelle et privée, les logements de la ville ? Les procédures de marchés publics ? Le débat sur la colonisation ? Pauvre Maire, que celui qui est obligé de reconnaître publiquement ses mensonges, de rendre compte de son clientélisme, de répondre de ses soutiens politiques d’extrême droite …
6. L’heure de vérité – Le masque est en train de tomber : L’habileté du maire a été de se faire élire en faisant croire qu’il ne faisait pas de politique et serait un bon gestionnaire. Et qu’il allait résoudre en un clin d’œil les « problèmes du clos d’Emery ». Il ajoute même, à présent que c’était aussi contre l’entrée de la commune dans le SAN. Surtout depuis qu’il n’a pu en être vice-président. C’est grâce à l’opposition et à Jean-Francis Dauriac, et aux élus de l’opposition, que l’on sait tous à présent qu’il a trompé tout le monde. Ses liens avec l’extrême droite ne sont à présent ignorés que de ceux qui le veulent bien. Et puis qu’il aime parler de 39-40, c’est vrai qu’en 1940, beaucoup s’arrangeaient de ne pas savoir. Quant à sa gestion, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Et vous en promettons de bien bonnes avant la fin de son mandat C’est bien grâce à ses prédécesseurs et au SAN que l’on doit l’urbanisme et notre cadre de vie, c'est-à-dire ce que notre commune compte de plus agréable. Ça ne s’est pas fait tout seul. Si ses amis de l’Ulem se plaisent à rappeler ses brillantes victoires électorales, ils n’oublient qu’une déconvenue, pourtant la plus récente : Il a été non seulement battu aux dernières élections cantonales voici moins de deux ans. Mais plus encore il s’est retrouvé minoritaire dans sa propre commune, ce, qui, pour ce genre d’élections est tout à fait exceptionnel et anormal. Le masque est donc bien en train de tomber. L’heure est en tous cas à préparer la relève. Et, bien au de là d’un simple combat Gauche contre Droite, elle concerne bien tous les vrais démocrates et républicains. Tous ceux qui pensent qu’Emerainville mérite beaucoup mieux ! Et tous ceux qui savent aussi que la commune commence à payer cher les positions extrémistes du Maire : fâché avec tout le monde et marginalisé, dans une ville nouvelle, où tout ne repose que la négociation et le partenariat.
Emerainville - Malnoue mérite mieux. Préparer la relève et les prochaines élections est un devoir républicain !