DOSSIER : Sociétés HLM & Habitants

Lettre à M. JOZE

Date du document : 02 Mars 2010

Ville d'Emerainville

Monsieur Guy JOZE
15, allée de l'éléphant
77184 EMERAINVILLE

REF AK/CM

Emerainville, le 2 mars 2010

Monsieur,

Comme vous me l'avez demandé, j'ai transmis aux membres composant la liste « Emerainville au cœur », votre réponse (voir ci-dessous) au tract qui a été distribué sur le Champ Tortu

Nous sommes toujours étonnés de la sensibilité (voire de la sensiblerie) des personnes qui s'opposent politiquement à notre gestion de la commune.

Les élus de gauche émerainvilloise (tendance HULEUX ou tendance DAURIAC) et leurs amis politiques (déclarés ou non), ont l'épiderme très sensible et ne supportent aucune critique alors qu'ils passent leur temps à contester (souvent de mauvaise foi et en termes virulents) toutes nos actions

Tout leur est possible, même les attaques personnelles, et les moyens employés sont divers (tracts, propos tenus en réunions publiques, lancement de rumeurs voire mensonges éhontés.)

A cet égard, nous nous sommes aperçus que le style de votre réponse, les termes employés (qui rendent d'une opacité extrême, les reproches et les idées que vous tentez de développer) ressemblent aux tracts politiques de Commun'idée dont les écrivains ont du vous guider dans la rédaction de votre lettre

Nous pensons que dans toute démocratie, tous les responsables détenant une parcelle d'autorité doivent s'attendre à être critiqués

Ils se doivent de démissionner de toutes leurs fonctions s'ils ne sont pas capables de supporter cette critique

D'ailleurs nous avons appris que vous n'étiez plus président de votre association de copropriétaires, (ce qui nous permettra de vous classer comme vous le désirez dans « la masse des anonymes » )

Nous souhaitons bien évidemment que les rapports de la mairie avec le nouveau président i'ASPPHCT soient moins hypocrites et plus cordiaux que ceux que vous avez entretenus avec nous.
Pour ce qui concerne le tract qui vous a choqué, les membres de notre liste l'ont relu et constatent qu'il n'y a rien à changer.

Par contre votre « réponse" appelle de notre part un certain nombre de remarques qui, nous l'espérons, ne vous choqueront pas

1 -Notre tract est loin d'être anonyme, et le nom des membres « d' Emerainville au cœur » est connu des électeurs

2 -Votre argument sur le distinguo entre la fonction représentative et la personne privée ne tient pas dans le cas d'espèce et relève de la plus parfaite hypocrisie De plus dans votre cas, vous auriez du aussi y inclure la fonction politique

Faire la différence entre Monsieur JOZE dans sa vie privée, Monsieur JOZE dans sa vie de président de copropriété, Monsieur JOZE dans sa vie politique, relève de l'exploit

3 -Vos insultes sur nos prétendus informateurs qui sont, nous vous citons  « des autistes, des
handicapés qui divaguent et dont /es écrits sont des scories d'esprits vindicatifs et désœuvrés », montrent à quel point, votre respect de vos adversaires est grand !

Que n'auriez-vous pas écrit, vous et vos amis, si nous vous avions traités de la sorte et pourtant.

Un habitué du forum (libre) d'Emerainville décrit l'organisation de votre copropriété comme « un comit buro » voire un polik buro avec une pensée unique Il a sans doute raison, votre lettre a des relents de totalitarisme

4 -la municipalité n'attendait rien de votre assemblée, ni pour décider, ni pour agir Vous vous donnez un peu trop d'importance

5 -le nouveau bureau nous a demandé un rendez-vous après les vacances de février 2010 Vous semblez ne pas connaître vos dossiers

6- votre raisonnement sur les techniques d'escrime, nous est totalement incompréhensible

7 -en quoi un tract peut-i! appartenir au « domaine de l'ingérence » à moins que vous vouliez bâillonner tous les supports d'information qui pourtant sont nécessaires dans une démocratie (mais nous vous l'accordons pas dans le régime totalitaire que vous avez instauré dans votre copropriété)

Salutations

Le Maire,

Alain KELYOR

 


Lettre de M.JOZE 23 Février 2010

Monsieur Le Maire

Ayant reçu comme tous les habitants du Champ Tortu un feuillet de couleur verte détaillant le manque d'orthodoxie dans le fonctionnement de l' ASPRHCT.

Je me permets de vous demander d'assurer la transmission de ma réponse aux

ELUS MAJORITAIRES DE LA LISTE
« EMERAINVILLE AU COEUR »

Considérant que l'amalgame de la fonction à la personne nommée est indigne de représentants élus, ainsi confondus dans une définition protectrice et anonyme.
Je suis persuadé qu'en qualité de premier magistrat de la commune vous comprendrez la légitimité de ma requête

Je vous prie de bien vouloir agréer Monsieur le Maire, l'expression de mes respectueuses salutations.

JOZE Guy

Mesdames et Messieurs les ELUS MAJORITAIRES de EMERAINVILLE AU COEUR

Nommément cité dans votre brulot de février 2010, j'utilise le droit de réponse à vos déclarations.

Je n'ai jamais goûté, la lecture de ces tracts de couleur, régulièrement déposés dans nos boites à lettre. La pratique de la cible personnalisée me choque, surtout quand elle est anonyme donc inégalitaire, mais manifestement pour ce cas précis pas totalement unanime.

Le respect de la chose publique voudrait que toute remarque soit adressée à la fonction représentative et non à la personne privée, mais cela ne semble pas satisfaire votre addiction à la polémique.
La chance vous souriait : « certains utilisateurs vigilants » vous alimentaient en informations permanentes. L'exploitation précipitée de celles-ci vous a conduit sans aucun discernement à rapporter les divagations vengeresses de ces vigiles délateurs qui sont majoritairement : autistes par conviction, handicapés du bon sens par nature, et vraisemblablement investis d'une malveillante surveillance par dépit.

Ce procédé ne valorise pas votre action, il est blâmable.

Peu leur importait la sérénité générale de leur environnement, peu leur importait le déni majoritaire des copropriétaires portant un désolant constat sur leurs écrits répandus, considérés comme les
scories d'esprits vindicatifs et désœuvrés.
La société doit apprendre à vivre avec, mais rester vigilante. Quelques exemples récents ou
historiques en sont les accablantes preuves. Ne tombez pas dans ces travers !

Il a été rapporté que la municipalité attendait la tenue de notre Assemblée Générale et de ses élections pour décider et agir, voila qui est fait. Voyons la suite! L'Association attend toujours une
proposition de rencontre.
Ce report l'a obligé, dans cette attente à rechercher formation et informations auprès d'autres sources. Ce qui ne l'a pas non plus dispensée d'envisager de nombreuses éventualités et leurs
implications.
Soyez rassurés Messieurs et Mesdames, des compétences existent hors de « Emerainville au cœur »,
la clairvoyance, la réflexion et l'anticipation en font partie.

Ne vous comptant pas parmi ses membres, l'ASPRHCT n'a pas à vous informer de ses démarches. Nous respectons nos Statuts, les interventions menées par le Bureau le sont, sur décision du Comité Syndical, et maintenant confirmées par l'Assemblée Générale.
Vous voilà contraints à comparer un "coup d'état à dénoncer" à votre "coup d'épée dans l'eau" qui de plus n'apparaît pas comme un "coup de maître"

Cette distribution colorée appartient au domaine de l'ingérence, ayant le sens de la mesure je n'ajouterai ni calomnieuse, ni diffamatoire.
Alors de grâce, cessez ce genre de publication qui n'alimente que votre jubilation personnelle, réjouit
les inconditionnels, et navre la majorité des autres.

Dorénavant, je vous prierai de me maintenir dans la masse des anonymes.

Je communiquerai cette réponse au Comité Syndical ainsi qu'aux cinq conseillers municipaux habitant le Champ Tortu.

JOZE Guy
Février 2010