DOSSIER : Sociétés HLM & Habitants

Lettre aux riverains de la rue Charles Bras (28/08/06)

Date du document : 28 Août 2006

Mesdames et Messieurs les riverains
De la rue Charles Bras

Emerainville, le 28 août 2006


Mesdames, Messieurs,

Régulièrement, de très nombreuses plaintes sont déposées en mairie par courrier, par internet ou par téléphone, ayant pour objet la difficulté de circulation des piétons sur les trottoirs de votre rue.

Je suis conscient que les places de garage dont disposent vos pavillons ne permettent pas le stationnement de tous les véhicules d’un foyer, d’une part, et d’autre part, je ne considère pas que le rôle principal de la police municipale consiste à dresser des procès verbaux.

Toutefois, force est de constater que la situation se dégrade chaque jour davantage, et que certains abusent de la situation.

Il n’est pas tolérable, par exemple, qu’une voiture stationnée sur le trottoir ne laisse même plus la possibilité de passage pour une poussette ou un fauteuil roulant.

Si par malheur, (ce qui j’espère n’arrivera jamais), une mère de famille ou un handicapé contraint de descendre sur la chaussée, se faisait faucher par un autobus parce qu’un automobiliste n’a pas pris la peine de se garer convenablement, aucun d’entre nous ne se le pardonnerait.

Fidèle à la ligne de conduite que je me suis fixée dès mon élection, pour une politique de proximité, qui tient compte des nécessités de chacun, je fais donc appel à votre sens civique, pour que chacun fasse un effort afin de permettre aux piétons de circuler, eux aussi, sur les trottoirs de la rue Charles Bras.

Si malgré tout, des stationnements dangereux étaient constatés, il n’y aurait pas d’autre solution que de les verbaliser.

Espérant sincèrement ne pas avoir à recourir à de telles extrémités,

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, en l’expression de mes sentiments dévoués.

Le Maire,
Alain KELYOR