DOSSIER : Intercommunalité

Lettre à M. RICART (03/10/06)

Date du document : 03 Octobre 2006

Monsieur Michel RICART
Président du SAN
5, place de l’Arche Guédon

77200 TORCY

Emerainville, le 3 octobre 2006

Monsieur le Président,

La lettre du Plan Local de Déplacement de septembre 2006, éditée par le SAN, appelle de ma part les réflexions suivantes :

Dans le Val Maubuée, le PLD est toujours à l’état de projet.

La énième pré-étude qui nous a été communiquée récemment est affligeante et ne mérite d’être abordée que par la dérision.

Chacun d’entre nous peut constater dans sa vie de tous les jours, les problèmes de déplacements que, par suite d’une urbanisation non réfléchie et imposée, nous subissons en permanence.

Au Val Maubuée, et à Emerainville notamment, la Francilienne, l’autoroute A4 sont « bouchées » non seulement aux heures de pointe mais désormais pratiquement en permanence

Le réseau de bus est quasi inexistant

La circulation en bicyclette s’apparente au parcours du combattant.

Les marcheurs ne sont guères mieux lotis puisque de nombreuses voies non communales sont dépourvues de trottoirs.


Les responsables sont naturellement ceux qui ont « pensé », puis réalisé l’urbanisation des 6 villes concernées :

- L’Etat par l’intermédiaire de la DDE

- L’Etat par l’intermédiaire de l’EPAMARNE (dont le Président est un politique, en l’occurrence et actuellement le Maire de TORCY)

- Le SAN partenaire principal de l’EPAMARNE qui compte au nombre de ses Vices-Présidents le Maire de TORCY.

Devant ce « succès » incontestable, et une fois l’urbanisation terminée, les responsables de ce fiasco ont décidé d’élaborer un Plan Local de Déplacement Urbain.

La Mairie d’Emerainville vous a fait parvenir, depuis plusieurs années, sa contribution à ce plan (contribution qui aurait été égarée par vos services) mais l’Intercommunalité n’en est encore qu’à la phase 1 « diagnostic- objectifs ».

Dans la lettre du VAL MAUBUEE, nous pouvons lire :

« Le Val Maubuée bénéficie d’une bonne desserte routière avec l’autoroute A 4 et la Francilienne… ».. Les rédacteurs ne doivent pas prendre souvent leur voiture pour aller travailler à Paris ou dans une autre banlieue.

« De nombreux aménagements de modération de la vitesse garantissent une faible accidentologie » : chaque matin un accident a lieu sur la A4 ou la Francilienne à hauteur de Lognes, d’Emerainville ou de Torcy

« Notre territoire bénéficie d’une bonne couverture par le réseaux de bus » : sont-ils coupés du réel à ce point ? peut être ne connaissent-ils pas l’intégralité du territoire dont ils parlent ? je les invite à venir en BUS à Malnoue le dimanche ou tard dans la soirée

« Grâce à une offre abondante, le stationnement ne pose globalement pas de problème particulier » : les bras m’en tombent. Aucune des habitations réalisées avant 1995 n’était dotée de plus d’une place de stationnement, alors qu’il était à prévoir que devant le manque de transports en commun, chaque ménage serait contraint de posséder au moins 2 véhicules.

Tout cela prouve qu’ils ne connaissent pas Emerainville et que nous n’avons décidemment rien à faire dans cette Intercommunalité.

Quant à la DDE par l’intermédiaire d’une chargée de mission, elle déclare ingénument :

« Les prévisions de trafic sur les grands axes A4 A104, montrent une augmentation alarmante du trafic… Le réseau secondaire devrait être lui aussi fortement sollicité. Il faut donc réfléchir tous ensemble afin d’anticiper et d’offrir des solutions pour mieux se déplacer ».

Pourquoi ne pas avoir réfléchi avant de construire ? Créer des villes nouvelles, y faire se loger des centaines de milliers de personnes, y faire venir à coût de millions d’euros un parc d’attraction à vocation internationale, aurait sans doute mérité :

- une réflexion plus approfondie

- l’écoute des arguments donnés par les associations en place à l’époque qui demandaient une A4 plus large, mieux insonorisée, une 104 plus large et avec un tracé différent plus au nord afin de ne pas être une nuisance supplémentaire pour les riverains, ….etc

- un moindre mépris des citoyens par une administration toujours aussi certaine d’elle-même, toujours impunie pour ses erreurs financées par l’argent des contribuables.

« Il faudrait imaginer un réseau optimal afin de permettre aux habitants de se déplacer sans qu’ils aient recours de façon systématique à la voiture »

J’encourage vivement cette chargée de mission à venir vivre à Malnoue, son imagination et celle de sa direction (bien que tardives) seraient les bienvenues

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués


Le Maire,
Alain KELYOR