DOSSIER : Tribunes Val Magazine

Tribune Val Magazine n°100

Date du document : 01 Août 2008

Monsieur Paul BILLARD
Président des Verts
SAN DU VAL MAUBUEE
5, place de l’Arche Guédon
77200 TORCY

Emerainville le 30 juillet 2007

Monsieur,

J’ai lu avec attention votre article (voir ci-dessous) paru dans le Val Maubuée Magazine, et titré : « Election, un grand bond en arrière ».

A vous lire, les Français sont des nigauds qui ont donné pour 5 ans un mandat présidentiel, à un homme dont l’unique but sera désormais de pourrir notre planète, d’en faire un endroit de désolation, de la rendre invivable pour nos enfants ou au mieux pour nos petits enfants, en un mot de faire disparaître toute vie non seulement en France mais sur l’ensemble de la terre.

Permettez-moi, tout en respectant vos opinions, aussi excessives soient elles, de vous faire un certain nombre de remarques :

- l’écologie n’est pas de droite et encore moins de gauche. Les désastres qu’ont connus et que connaissent toujours en cette matière les pays socialistes de l’Europe de l’Est, en sont la preuve formelle.

- les résultats électoraux de votre parti (qui confond écologie et politique) sont sans doute la conséquence de sa politisation et de son extrémisme de plus en plus ravageur.

- les discours, les écrits sont, de plus, très loin de vos actions sur le Val Maubuée.

Localement en effet, la révolution néo-conservatiste américaine, le soutien aux horribles représentants de l’UMP, des pétroliers, des marchands d’armes, des firmes semencières, des majors de l’eau (à propos quelles sont vos action pour connaître la réalité du prix de l’eau et combattre cette « affreuse » SFDE ?) n’ont pas un impact décisif

Par contre :

Il n’a sans doute pas échappé aux « verts locaux » que la commune d’Emerainville, a été la seule à lutter contre l’élargissement de la Francilienne pour cause, entre autres, de non respect par l’Etat de la loi sur l’eau.
Où étiez vous dans ce combat pour notre environnement?

Pas de néo conservatisme américain, dans cette affaire, mais tous les gouvernements français de gauche comme de droite ont soutenu le projet.


Il n’a sans doute pas échappé aux verts locaux que la commune d’Emerainville a du se battre contre le SAN (de gauche), et l’EPA Marne, pour refuser la construction d’un nombre très important de pavillons sur la plaine Nord (dernière plaine à vocation agricole sur la commune) qui jouxte la réserve naturelle régionale Denis le Camus.
Non seulement ces constructions auraient posé un problème supplémentaire de circulation dans la ville, mais elles représentaient la mort programmée d’une réserve naturelle dans laquelle vivent un certain nombre d’espèces protégées.
Où étiez vous dans ce combat pour notre environnement ?

Il n’a sans doute pas échappé aux verts locaux que la Région dans son premier projet de schéma directeur avait prévu une coulée verte entre le bois de Célie et la réserve naturelle, en remplacement de la base logistique GARMATEX

Le San (de gauche), l’EPA MARNE, le PS, sont, semble-t-il intervenus pour maintenir sur cette ancienne base la possibilité de construire une technopole pour des raisons financières, l’un voulant percevoir de la taxe professionnelle, l’autre désirant vendre très cher ses terrains

Je présume que ces raisons financières dignes d’un capitalisme à l’américaine vous révoltent, et que votre parti est intervenu pour préserver ce qui nous reste de forêts.

Malheureusement, il semble que le SDIF ait été modifié dans le sens voulu par les affreux capitalistes de gauche
Où étiez vous dans ce combat pour notre environnement ?

Dans la réalité, sur le terrain, face à des cas concrets, les rodomontades ne suffisent pas et dans votre cas elles paraissent dérisoires par rapport aux actions que vous réalisez sur le plan local.

Je vous prie d’agréer cher collègue, l’expression de mes salutations distinguées.

Le Maire,


Alain KELYOR

PS : Emerainville, une commune gérée par une équipe qui ne se réclame pas des valeurs de gauche a obtenu sur le plan environnemental :

-3 trophée au 8ème grand prix de l’environnement des villes d’ile de France

1 prix pour la création en milieu urbain de la réserve naturelle régionale et pour sa gestion adaptée aux différents milieux

2 ème prix pour la réduction à la source du bruit des avions de tourisme

Prix spécial du jury pour l’ensemble des projets menés en matière de gestion environnementale

-1 trophée au 9ème grand prix pour la gestion de l’ambiance, prévention et réductions des nuisances

-Le label « merci dit la planète »

Nous sommes bien loin du néo conservatisme américain, voire du révisionnisme kroutchevien, mais nous sommes dans la réalité

 


Tribune du groupe des élus vert (Val Magazine n°100)