DOSSIER : Tribunes Val Magazine

Tribune Val Magazine n°91

Date du document : 01 Août 2005

Il ne faut pas se tromper de débat.

Les dirigeants du SAN seraient bien inspirés de nous expliquer les raisons pour lesquelles le Val Maubuée manque de logements, les raisons pour lesquelles ils réfléchissent seulement maintenant sur un plan de déplacement urbain (alors que toutes les constructions sont pratiquement terminées) et les raisons pour lesquelles ce PDU ne sort pas des cartons.

Voilà ce qui intéresse les lecteurs des 6 communes.

Or, dans le dernier magazine du SAN et dans les pages consacrées à l’expression des groupes politiques, tous les lecteurs ont pu constater ce que nous dénoncions depuis 1995 : à savoir la politisation à outrance d’une collectivité locale. Ainsi,
- Les élus rouges écrivent sur l’Europe
- Les élus verts critiques le président Chirac, les décisions gouvernementales le ministre des finances,
- Les élus roses, sans doute en mal d’inspiration, vilipendent un des deux seuls maires de droite élus au SAN

Le bulletin du SAN est un support politique comme le sont devenus les bulletins municipaux des villes de gauche du Val Maubuée et même certains discours des vœux !

La critique de la politique nationale permet d’occulter la gestion locale et d’oublier les vrais problèmes du SAN et donc de ne pas répondre aux vraies questions.

Ils cultivent un tel culte de la personnalité, qu’ils ne comprennent toujours pas que lorsque Alain Kelyor n’assiste pas aux Bureaux Syndicaux, un autre élu d’Emerainville est toujours présent et représente la commune et les décisions sont discutées par l‘ensemble des adjoints d’Emerainville .

Nous souhaiterions qu’il en soit de même dans les communes dont les élus ont l’impudence de vouloir nous donner des leçons de démocratie !