DOSSIER : Gens du voyage

Lettre à M. RICART (23/07/03)

Date du document : 23 Juillet 2003

Monsieur RICART
Président,
SAN

77207 MARNE LA VALLEE CEDEX

N/REF. AK/CM

Emerainville, le 23 juillet 2003

Monsieur le Président,

J’ai eu la désagréable surprise d’apprendre par la police municipale d’Emerainville, la réouverture de l’aire d’accueil située sur le territoire d’Emerainville et son occupation par une quinzaine de caravanes appartenant semble-t-il à des nomades d’origine d’Europe de l’Est, guidés en ces lieux par une voiture de la BAC.

Outre le caractère cavalier de la méthode (il me semble que l’on aurait pu avoir la correction de m’informer au préalable), cette décision appelle de ma part les remarques suivantes :

1°) En avril le SAN nous a demandé de prendre un arrêté du maire ordonnant la fermeture de l’aire à partir du 4 août 2003, ce qui fut fait.
A ce sujet, pouvez-vous m’indiquer si le maire de Noisiel a pris le même arrêté ?

2°) Fin Juin ou début Juillet, vos services ont fermé l’aire d’accueil, comme tous les ans après le départ des occupants quasi-sédentaires et afin d’éviter des implantations incontrôlées qui, nous le savons d’expérience, conduisent systématiquement à la destruction totale des équipements.

Compte-tenu de ce qui précède, je vous saurai gré de m’indiquer :

- la liste des occupants actuels de l’aire (identité et immatriculations des véhicules)
- de qui émane la décision d’implanter les caravanes dans leur disposition actuelle, puisque les services de secours et d’intervention ne peuvent plus effectuer le tour de l’aire et sont contraints de repartir en marche arrière ou d’effectuer plusieurs manœuvres pour se dégager.
- les mesures prises pour permettre un recours en cas de vandalisme
- les mesures prises pour s’assurer de leur départ le 3 août au soir au plus tard.

Bien évidemment, la commune d’Emerainville dénoncera les dégâts entraînés par une décision unilatérale de cette réouverture.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Le Maire,

Alain KELYOR