DOSSIER : Les lettres à l'opposition

Lettre à M. DAURIAC (16/06/04)

Date du document : 16 Juin 2004

LETTRE OUVERTE A
Monsieur Jean-Francis DAURIAC
Conseiller Municipal
Mairie d'Emerainville
77184 EMERAINVILLE

Emerainville, le 16 juin 2004

Monsieur le Conseiller Municipal,

J’accuse réception de votre lettre du 9 juin 2004, annoncée dans un tract que vous avez distribué aux habitants du quartier, et concernant la place Saint Just et le Square Charlotte Corday.

Tout d’abord, permettez-moi de vous faire remarquer qu’elle est rédigée sur l’en-tête du parti socialiste et qu’il n’entre pas dans mes missions d’entretenir des relations avec des formations politiques.

C’est donc en votre qualité d’élu que je réponds à vos questions, mais je vous demande, pour l’avenir de bien vouloir vous limiter à cette qualité car c’est au titre de Maire que je vous réponds et non en tant qu’adhérent à l’une des nombreuses associations auxquelles j’appartiens.

Comme vous le savez, et comme cela a été dit plusieurs fois au cours des derniers conseils municipaux mensuels, la mairie réaménagera l’ensemble de la place Saint Just en 2005. Si vous avez pris connaissance du contenu du dernier Magazine d’Emerainville distribué à tous les habitants, vous y verrez figurer cette information en page 6

Les sommes correspondantes seront inscrites au budget de la même année, qui sera voté dès décembre 2004.

En ce qui concerne le bailleur social de la place Saint Just (hors compétences de la mairie)
Il est évident que nous oeuvrons, dans le cadre des prérogatives qui sont les nôtres, pour négocier différentes améliorations et notamment la fermeture de la voûte située à côté de la pizzeria qui accueille des rassemblements gênants pour le voisinage. Grâce à notre intervention auprès du bailleur social, ces travaux devraient être terminés pour décembre 2004.

En ce qui concerne la copropriété du square Charlotte Corday (hors compétences de la mairie) :
La remise en état de la chaussée est programmée pour être réalisée prochainement et les arbres seront taillés dans une quinzaine de jours, selon les responsables de cette copropriété.

En ce qui concerne le SAN (hors compétences de la mairie)
L’entretien du sol de la place devant la boulangerie n’a effectivement pas été réalisé depuis plusieurs mois malgré de nombreuses relances de notre part auprès de cette collectivité.

Pour ce qui concerne la mairie
Un lampadaire n’a pas été remplacé, à la demande des riverains, et est désactivé depuis de nombreux mois. Le surplus de fil a été enterré.


…/…
Contrairement à ce que vous affirmez, la mairie, la copropriété et le bailleur social ne se « renvoient pas les responsabilités ». Chacun connaît son rôle. Par contre, il est possible que les habitants ne le connaissent pas et ne s’adressent pas toujours au bon interlocuteur. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place des référents de quartier qui peuvent faire circuler la bonne information. Bien évidemment, il paraîtrait normal que les élus connaissent les prérogatives de la commune puisqu’ils sont chargés de les gérer, ce qui ne semble pas être votre cas.

De la même manière, vous ne pouvez ignorer que la désertification des commerces de Malnoue ne peut pas être enrayée par la commune qui ne possède aucun moyen de faire venir des commerces et de les rendre rentables.

A de nombreuses reprises, nous avons attiré l’attention du propriétaire des commerces, sur les problèmes engendrés par sa démarche de louer à des non professionnels ou pour des activités non commerciales qui n’attirent pas grand monde.

Je suis fort surpris que vous ne soyez pas au fait de ces problèmes qui, malheureusement, existent depuis fort longtemps, et que vous n’ayez pas connaissance des multiples actions de la mairie pour tenter d’y remédier.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le Conseiller Municipal, l’expression de mes sentiments distingués.


Le Maire,

Alain KELYOR